Dr Lucien Ernest Mama : « 151 formations sanitaires ont effectivement implémentées la politique Users Fees dans la Région du Centre »

0
20

L’Administrateur du Groupement d’Intérêt Publique- Fonds Régional pour la Promotion de la Santé du Centre (GIP-FRPSC) revient sur l’implémentation du projet Useers Fees entre 2020 et 2022.

Pourquoi la mise en œuvre de la politique d’élimination du paiement des frais directs par les personnes vivant avec le VIH (Projet Users Fees) pour le compte de l’année 2022 dans la Région du Centre ?

Le Cameroun, en avril 2019, s’est engagé à la riposte intensive contre l’infection à VIH-Sida. Pour ce faire, le Gouvernement camerounais a instruit la suppression des frais directs liés aux services des soins VIH/Sida. Cette activité a effectivement pris corps et implémenté le 1er janvier 2020 dans tout le Cameroun, en particulier dans la Région du Centre. Elle s’adosse sur le Fonds Régional pour la Promotion de la Santé sur deux points essentiels à savoir : le Fonds Régional comme un tiers client et un acteur principal sur la sensibilisation et la communication. Ainsi donc, il a été question à un moment que, nous puissions nous arrêter afin de jeter un regard introspectif sur tout ce qui a été fait depuis 2020 à 2022. La raison étant que, le paradigme a changé. Les Users Fees devront faire partir du panier de la Couverture Santé Universelle. Le Fonds Régional pour la Promotion de la Santé du Centre a donc voulu s’assoir effectivement. Vous connaissez tous les problèmes que, nous avons eu  depuis la deuxième moitié 2022 et la première moitié 2023.  Nous avons eu une stabilisation en juin 2023 d’où cet atelier qui a été organisé à Kribi du 16 au 20 janvier 2024.

Pourquoi un atelier d’évaluation ?

Si nous sommes venus en atelier à Kribi, c’est pour évaluer la mise en œuvre de l’exemption des payements des frais directs liés aux prestations chez les personnes vivant avec le VIH/Sida. C’est une activité qui est issue de l’engagement pris en 2019 par le Gouvernement camerounais pour intensifier la riposte contre l’infection à VIH, afin de contribuer à la réduction de la morbi-mortalité liée à cette infection. Dès le 1er  janvier 2020, cette politique a été implémentée. Un temps soit peu, il fallait s’arrêter en 2022 pour évaluer cette politique. La raison étant que, le paradigme ayant changé. Le paquet de soins administrés par les Useers Fees, donc la politique d’exemption devant rentrée dans la Couverture Santé Universelle, capitaliser ce que nous avons bien pu faire, améliorer nos insuffisances et de se projecter vers la CSU phase 1.

Quels sont les objectifs de cet atelier d’évaluation ?

Les objectifs de l’atelier d’évaluation de la mise en œuvre de la politique d’élimination du paiement des frais directs par les personnes vivant avec le VIH pour le compte de l’année 2022 dans la Région du Centre ont été d’évalués la mise en œuvre de l’extension de la politique Users Fees dans la Région du Centre. De manière spécifique, il fallait mettre en évidence les performances de vérification et de validation des données à tous les bureaux du système, d’analyser le niveau de sensibilisation et de la communication  de la politique dans nos différentes communautés en 2022, de mesurer l’adhésion des formations sanitaires à cette politique, de faire ressortir et de mettre en exergue le montant des factures  produit et le montant qui a été payé, mettre en évidence enfin les goulots d’étranglements de la politique, proposer  des mesures collectives et présenter la Couverture Santé Universelle qui, dans sa projection, va accueillir dans son panier de soins l’extension les anciens Users Fees.

Que faut-il retenir de façon globale du Projet de Users Fees à ce stade?

Comme résultats obtenus à travers les différents thèmes obtenus par les agendas qui ont été présentés, nous allons relever que, sur 134 participants attendus, 130 ont effectivement ont répondus présents, soit 97,3% de taux de participation. Nous allons également noté que, le Ministère de la Santé Publique a effectivement financé les activités Users Fees dans la Région du Centre pour l’année 2022. Nous notons également que, les vérifications comme production et la réduction des factures ont été menées comme activité. Nous avons relevé quelques résultats à savoir un total de 151 formations sanitaires ont effectivement implémentées la politique Users Fees dans la Région du Centre. Nous notons qu’un montant de 850 196 000 F Cfa des factures a été produit et sur ce montant, nous avons payé 612 589 408 F Cfa aux formations sanitaires. Les trimestres 1 et 2 ont été totalement remboursés. Le trimestre 3 a été remboursé à 97%  et le trimestre 4 dont le remboursement est encore attendu.

Quelle a été la place de la Couverture Santé Universelle lors de vos travaux?

Nous nous sommes donc étendus sur la présentation de la Couverture Santé Universelle par le coordonnateur de la cellule technique nationale en personne. Il a présenté les généralités, le paquet de soins offerts, les différents acteurs et le niveau de mise en œuvre des enrôlements Couverture Santé Universelle dans le Cameroun. C’est à sa suite que, la délégation a présenté le niveau de mise en œuvre des enrôlements dans la Région du Centre. Nous avons eu comme résultat, l’indicateur dialyse qui est entièrement enrôlé à 100%. Les autres indicateurs liés au VIH trainent un peu le pas. Ce qui classe la Région du Centre au 5ème rang des enrôlements au niveau national. Nous avons également abordés dans les travaux de groupe plusieurs thématiques qui ont traits au Sida, aux obstacles et goulots d’étranglements de la politique, des propositions et des mesures correctives à ces goulots d’étranglements.

Quelles sont les suggestions et recommandations au final ?

Les résultats de ces travaux de groupe ont été formulés en recommandations et suggestions. Il s’agit comme suggestions d’associer le GIP-FRPSC aux missions de vérifications et de validation des factures des centres et unités de dialyse, de mettre à la disposition des acteurs  des Districts de santé du matériel information pour facilités les enrôlements à la Couverture Santé Universelle, d’accompagner la DRSPC pour les enrôlements des cibles Couverture Santé Universelle  dans les hôpitaux de 1er et 2ème catégories en particulier  l’hôpital Central de Yaoundé, de proposer à la CTN-CSU de mettre les numéros de téléphones et les Districts de Santé sur les Cartes Csu. A côté de cela, nous avons également eu des recommandations issues des travaux. Il a été recommandé entre autres de publier une note de service indiquant les conditions de vérifications des factures liées à la Couverture Santé Universelle phase 1, de tenir compte de la régularité administrative en mettant un accent sur l’existence des autorisations de création et d’ouverture des formations sanitaires privées lors des accréditations à la CSU, d’intensifier la sensibilisation des acteurs de mise en œuvre de la CSU phase 1 et de mettre à la disposition des formations sanitaires les copies des factures Users Fees 2022.

Interview réalisée par Catherine Aimée Biloa

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR