La SODIBBAM inaugure un puits à Ngog Lituba : Un pas vers l’avenir pour les communautés locales

0
22

La SODIBBAM (Solidarité Diaspora Basa’a-Bati-Mpo’o) vient de réaliser un projet ambitieux : la construction d’un puits à Ngog Lituba, situé dans la commune de Nyanon, à environ 80 km d’Edéa, dans la région côtière du Cameroun. Cette initiative vise à répondre au problème de la pénurie d’eau potable qui affecte les populations locales et les pèlerins venus se recueillir sur le site considéré comme sacré par les Bassa.

Le choix de Ngog Lituba n’est pas innocent. Ce site est chargé d’histoire et de culture pour les Bassa, symbolisant leur identité et servant de source d’inspiration pour leurs épopées et légendes. En outre, c’est un site touristique majeur, attirant des visiteurs du monde entier qui viennent admirer sa beauté naturelle et riche histoire. Cependant, malgré son importance, le village était dépourvu d’un puits dignifié, laissant les habitants et les visiteurs avec limité accès à l’eau potable.

La construction de ce puits par la SODIBBAM représente donc une étape importante pour améliorer les conditions de vie des populations locales et favoriser un développement durable dans la région. En fournissant de l’eau potable, le projet vise à contribuer à la santé et au bien-être des communautés, tout en encourageant la coopération entre les différents acteurs locaux.

Cette initiative est partiellement financée par les membres de la diaspora basa’a, batí et mpo’o, qui ont répondu à l’appel de la SODIBBAM à travers le monde. L’association a également reçu le soutien de la communauté locale, des autorités traditionnelles et des leaders religieux, qui ont contribué à la réussite de ce projet.

La réalisation de ce puits est un exemple concret de la volonté de la SODIBBAM de contribuer au développement de la région et de l’ensemble des communautés bassa. L’association souhaite que ce projet serve de catalyse pour la coordination des efforts de développement dans la région, et qu’il permette de répondre aux aspirations des populations locales.

En outre, la SODIBBAM invite toutes les personnalités et organisations bassa à se joindre à elle dans cette mission de développer leur terre natale, en travaillant ensemble sur des projets qui profiteront tant aux populations locales qu’aux visiteurs. Dans ce but, elles espèrent créer un legs durable qui fera honneur aux générations futures.

Comme le soulignent Adonis Minouè NDJEE, secrétaire à la communication de la SODIBBAM : « Les héritiers de ceux qui sont morts, nous sommes la Providence de ceux qui naîtront. Nous sommes dans la chaîne. » Le succès de ce projet dépend de la collaboration de tous les Bassa, et il constitue un appel à l’action pour tous ceux qui partagent un patrimoine commun de travail ensemble vers un avenir meilleur.

JMB

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR