Nécrologie : décès du Pr Lazare Kaptue, l’ex-Président de l’université des Montagnes

Agé de 82 ans, l’Agrégé d’hématologie, immunologie et maladie du sang, est décédé, le lundi 12 avril 2021, dans sa clinique de bastos à Yaoundé des suites de maladies.

Par Joseph MBENG BOUM

 « Pr Lazare Kaptue Noche est décédé ce soir à 21h dans sa clinique de bastos. La communauté  médicale et universitaire du Cameroun vient de voir tomber un des grands arbres de sa forêt. Un des plus grands « Bubinga” de l’histoire de la médecine de notre pays et de l’Afrique centrale vient d’être scié et abattu. Que nous restera t-il de cette volumineuse et précieuse bibliothèque enfouie dans les montagnes? Nous devons nous lever tous comme un seul homme pour souhaiter un bon repos et un bon voyage au soldat Lazare Kaptue Noche. Le Cameroun vient de perdre un de ses meilleurs fils », écrit le Pr Tetanye Ekoe, pédiatre, Doyen honoraire de la faculté de médecine et sciences biomédicales de l’Université de Yaoundé I.

Professeur émérite d’hématologie depuis plus de 5 décennies, Lazare Kaptué a partagé son érudition scientifique et éthique avec de nombreuses générations de jeunes de différents pays d’Afrique. A 82 ans, cet homme d’une humilité légendaire a roulé sa bosse dans les amphis, les administrations, les entreprises, les hôpitaux, les laboratoires et même sur les arènes politiques.

Depuis novembre 1973, Lazare Kaptué est professeur agrégé d’hématologie, immunologie et maladie du sang. Le parcourt administratif du Pr Kaptué est aussi dense que son trajet scientifique. Après avoir exercé à Paris et à Londres, il rentre au Cameroun et débute comme professeur d’hématologie et immunologie au centre universitaire des sciences de la santé en 1973. De 1984 à 1993, il est tour à tour directeur de la santé et inspecteur général au ministère de la santé publique. Il prend sa retraite de la fonction publique le 31 décembre 2004.

« Un grand Directeur au Minsanté…un emblématique ! Étant débutant …Saluer un Maître qui est aussi Directeur au Minsanté …Un honneur … On ne va pas oublier la lutte contre le VIH où il fut pionnier … Multi dimensionnel…Chacun doit marquer l’histoire…Il l’a fait dans la Santé publique, la Formation Médicale, et bien d’autres domaines …le Maître n’est pas parti …Il dort … », Dr Jean Louis Abena

Parcours élogieux

Sur le plan de la recherche, le laboratoire de Lazare Kaptué a découvert le groupe O du Vih1, ce qui lui a valu d’obtenir un brevet d’invention, de même que pour le séquençage complet de l’Adn d’un virus d’immunodéficience simienne isolée chez un singe drill du Cameroun. Il a aussi collaboré à la rédaction de plusieurs ouvrages et revues scientifiques et participé à la mise en place de la santé de la reproduction au Cameroun. Plein de vitalité, il continue ses recherches sur la variabilité génétique du Vih et sur le virus de l’immunodéficience simienne.

Ce scientifique appartient à une dizaine de sociétés savantes. Entre autres, il était expert en exercice de l’organisation mondiale de la santé (Oms), membre de l’union internationale d’éducation pour la santé, président du comité national éthique depuis 1987. De janvier 1985 à septembre 1993, il fonde et préside le comité national de lutte contre le sida.

Un exemple pour la jeunesse

Cet icône de la science, natif de Demdeng par Bandjoun, n’a pas laissé indifférents ses émules. C’est ainsi qu’en novembre 2007, fut organisé en son honneur un symposium scientifique international. Mordu du travail et opposé à la paresse, le Pr Lazare Kaptué a été, en dépit de son parcours dont on pouvait penser qu’il l’aurait émoussé, Président de l’Université des Montagnes (UdM), PCA d’une microfinance, dirigeant sportif, promoteur de la clinique Bastos, etc. Autant dire que la contribution de ce mentor à la construction nationale est incommensurable.    

Parcours du Pr Lazare Kaptue en quelques dates :

  • xxxx – xxxx : Études primaires à l’école catholique de Mbanga
  • 1952- xxxx : Études secondaires au Collège François-Xavier Vogt de Yaoundé
  • 1958 : Obtient son Bacc en sciences expérimentales
  • 1960 : Obtient une bourse pour des études de médecine en France
  • xxxx – 1972 : Exerce à l’hôpital Cochin de Paris (France)
  • 1972 : Fin du cycle de spécialisation en médecine
  • 1973 : Devient Professeur agrégé d’hématologie, immunologie et maladie du sang
  • 1973 : Retour au Cameroun. Professeur au CUSS ou il occupe les fonctions de chef de service et de département de sciences pathologiques
  • 1984 – 1993 : Ministère de la Santé publique. Il y est Directeur de la Santé puis inspecteur général.
  • 1985 -1993, il préside le comité national de lutte contre le sida (CNLS).
  • 2000 :  Crée  l’Université des Montagnes de Bangangté (Udm)
  • 2004 : Prend sa retraite de fonctionnaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + 19 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR