Anis vert : La meilleure tisane pour favoriser l’allaitement

0
35

De la même manière que le Fenouil et le Fenugrec, l’Anis vert est recommandé par les herboristes pour favoriser la lactation chez les mamans qui ont choisi de nourrir leur bébé au sein.

Alors que l’OMS préconise un allaitement exclusif, c’est-à-dire où le seul lait reçu par l’enfant est le lait maternel, jusqu’aux 6 mois du nourrisson, suivi d’un allaitement partiel jusqu’à ses 2 ans. Selon l’enquête démographique et de la santé (2018), le taux d’allaitement exclusif, au Cameroun, est de 40%.  Ainsi donc, pour attirer l’attention des femmes sur la nécessité d’allaiter les bébés de façon exclusive, l’Anis vert est la meilleure tisane pour favoriser l’allaitement.

La graine d’anis a pourtant une longue utilisation en tant que plante galactagogue, c’est à dire qui permet une meilleure production de lait chez la mère. C’est un galactogène d’usage traditionnel. Il soutient la production de lait maternel et aide à son écoulement. Il est également connu pour aider à rééquilibrer le système hormonal après l’accouchement. Par ailleurs, les graines d’Anis vert possèdent également des propriétés digestives et antispasmodiques. Elles aident à décontracter les muscles lisses, qu’il s’agisse des muscles digestifs ou des muscles du bas-ventre en cas de règles douloureuses. Dans ce dernier cas, on associera l’Anis vert à d’autres plantes de la femme comme l’Achillée millefeuille ou l’Alchémille.

Enfin, l’Anis vert est expectorant et réchauffant, et peut ainsi se révéler utile en cas de refroidissement hivernal accompagné de quintes de toux. Il permet de revitaliser l’arbre respiratoire. La tisane d’Anis vert se prépare en infusion : comptez 1 cuillère à café de graines par tasse et faîtes infuser une dizaine de minutes à couvert avant de filtrer. Pour stimuler la lactation, nous vous conseillons de boire de la tisane d’Anis vert tous les jours après l’accouchement, à raison de 2 à 4 tasses par jour. La consommation d’Anis est déconseillée en cas d’antécédents de cancer hormono-dépendant.

Le non-allaitement contribue à l’augmentation du fardeau de morbidité évitable chez les enfants (otites, gastro-entérites et infections graves du système respiratoire inférieur, etc.). Ces conséquences sont entre autres, le risque de maladies chroniques dans l’adolescence et la vie adulte (obésité, diabète de types 1 et 2, etc.) est possiblement augmenté chez les personnes n’ayant pas été allaitées. Il est à noter qu’en plus d’être hautement efficace pour favoriser et protéger la santé des enfants, l’allaitement n’a virtuellement aucun effet de santé.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) ainsi que plusieurs autres organismes de santé de haut niveau, l’allaitement maternel exclusif jusqu’à ce que le bébé ait six mois de vie, est recommandé puis la poursuite de l’allaitement jusqu’à deux ans ou au-delà, et ce, avec l’ajout d’aliments complémentaires.

 L’anis est une espèce de plantes herbacées de la famille des Apiacées, cultivée comme plante condimentaire pour ses feuilles et ses graines aromatiques. La plante est parfois appelée anis vert.

E.S.N

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR