CHUY, Le service des urgences peine à convaincre

0
155

Au Centre hospitalier universitaire de Yaoundé (CHUY), il faut s’armer de patience et de courage, afin de bénéficier de la prise en charge du personnel des urgences. 

Dans cette structure sanitaire, les familles des malades sont en émoi car le personnel ne prend pas toujours les patients en charge à temps. L’aiguille pointe 08h aux urgences du Centre hospitalier universitaire de Yaoundé (CHUY) situé dans le sixième arrondissement de la cité capitale.

 « L’accueil est vraiment compliqué ici aux urgences. Si mon frère meurt vous allez entendre !  », s’offusque un garde malade très remonté après des heures attentes aux urgences du Centre hospitalier universitaire de Yaoundé. En effet, le problème est qu’un jeune patient sous le nom d’Arnaud arrive, accompagné de ses proches. Ce dernier vraiment très mal  en point, est conduit à l’accueil puis pris en charge tardivement par le corps médical des urgences. Une réaction épidermique qui s’est rependue comme un parfum d’été.  « Pour la prise en charge ici ? Hum il faut seulement prier et avoir la chance que ta personne tombe sur le bon groupe de médecins en service ce jour pour qu’il s’active et la prenne rapidement en charge  », dit-elle.

Autorisation des médecins

Les gardes malades expriment leur indignation. « Depuis que nous sommes là on n’arrive pas à nous dire où est installé notre frère je ne comprends pas !  », susurre un garde malade. L’accès à la salle où se trouvent les patients se fait exceptionnellement sous autorisation des médecins. Certains garde-malades mobilisent les moyens financiers pour une meilleure prise en charge de leurs malades. Ils viennent avec leurs matelas, vêtements de rechange et ustensiles de cuisine pour mieux  s’occuper de leurs malades.

Duval ATONTSA (Stg)

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR