Gabon/Lambarene, atelier de quantification des produits de planification familiale

0
141

Sur instruction du Ministre en charge de la Santé, le Dr Guy Patrick Obiang Ndong, le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales à travers la Direction Nationale de la Santé Maternelle et Infantile (DNSMI) organise du 24 au 28 juillet 2023, un atelier sur la quantification des produits de planification familiale à Lambaréné dans le Moyen-Ogooué.

Cet atelier appuyé par le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a pour but, l’estimation des besoins nationaux en produits contraceptifs et vitaux jusqu’en 2030. Il regroupe une vingtaine d’experts nationaux du Ministère de la Santé et la Société Civile Gabonaise notamment la Direction Générale de la Santé, la Direction Générale des Etablissements et Prestations de Santé (DGEPS), la Direction Générale de la Statistique (DG Stat), le Service National d’Education pour la Santé (SNEPS) l’Office Pharmaceutique National (OPN), l’Association des Sages-Femmes du Gabon (ASFG), l’ONG 3S et la Croix Rouge Gabonaise.

 

Il est question au cours des travaux supervisés par le Directeur de la Santé Maternelle et Infantile, de Présenter l’état des lieux de la quantification et l’état des stocks nationaux en produits contraceptifs (condoms, préservatifs féminins, implants, dispositifs intra-utérin) et vitaux ; Renforcer les capacités des acteurs nationaux à l’utilisation de l’outil de prévision des besoins en produit (CRT) ; Elaborer un plan d’approvisionnement pouvant rendre disponible le produit et utilisable jusqu’au dernier kilomètre ; Réviser les besoins en contraceptifs et produits vitaux.

Comme produits vitaux passés en revus, l’Ocytocine et le Misoprostol qui permettent de prévenir l’hémorragie après l’accouchement et le sulfate de magnésium qui permet la prévention de l’éclampsie.

 

Pour rappel, la quantification des produits permet de maitriser les stocks, garantir la disponibilité des différentes méthodes de contraception et répondre aux besoins des bénéficiaires en matière de planification familiale.

Une bonne quantification des besoins en produits de santé de la reproduction et vitaux est nécessaire pour une disponibilité constante desdits produits.

Il convient de préciser que cet atelier rentre dans le cadre de l’amélioration de la qualité des soins en Santé Maternelle et Infantile dans son axe stratégique de réduction de la morbidité et la mortalité maternelle et infantile.

 

Saint clair kengue

 

 

 

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR