Hôpital régional de Ngaoundéré: le Centre d’hémodialyse opérationnel

0
217

L’infrastructure a été réceptionnée et mise en service, ce 27 décembre 2022 par le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie. Don du chef de l’État aux populations de l’Adamaoua, il vient soulager les patients souffrant de l’insuffisance rénale. 

Ce centre doté de 10 générateurs avec un générateur de réserve, va  tourner à plein régime. Plus de 30 malades pourront faire leur dialyse par jour et même au-delà, et s’occupera également des cas d’insuffisance rénale aigüe.

Par Jean Besane Mangam

Longtemps attendu, le centre d’hémodialyse de l’hôpital Régional de Ngaoundéré est désormais opérationnel. En effet les insuffisants rénaux chroniques vivant dans la région de l’Adamaoua pourront désormais se faire soigner sur place, sans courir le risque de subir le mauvais état de la route. Grâce au président de la République Paul Biya qui a fait don d’un centre d’hémodialyse à l’hôpital Régional de Ngaoundéré, les peines et les souffrances des populations se trouvent alléger. La cérémonie d’inauguration de ce joyau a eu lieu ce mardi 27 décembre 2022, par le ministre de la Santé publique (MINSANTE), le Docteur Manaouda Malachie, qui était accompagné du gouverneur de la région de l’Adamaoua, Kildadi Taguieke Boukar.

Dans son discours de bienvenue, le maire de la ville de Ngaoundéré, Bobbo salihou a magnifié cette action du chef de l’État, qui rapproche ainsi les infrastructures sanitaires auprès des populations. ” Nos malades qui parcouraient des milliers de kilomètres vers les régions voisines pour se faire soigner vont dorénavant le faire sur place, c’est un véritable ouf de soulagement” lance-t-il avec air de fierté. Ce centre d’hémodialyse construit une Superficie de 255m2, installé à l’intérieur de l’hôpital Régional de Ngaoundéré comporte trois salles, équipés en matériel de dernière génération constitué de plusieurs ordinateurs, 10 générateurs avec 1 générateur de réserve, afin de tourner à plein régime, plus de 30 malades par jour et même au-delà, et s’occupera également des cas d’insuffisance rénale aigüe. A cela s’ajoute 1 groupe électrogène, 1 onduleur a fait savoir le Docteur Mamoudou, directeur de l’hôpital Régional de Ngaoundéré lors de son allocution de ce centre spécialisé. Il a par la suite, émis des doléances au ministre pour l’augmentation des médecins qui ont considérablement diminué lors des mutations et affectations, qui sont passés de 13 médecins généralistes à 6 seulement. Le MINSANTE n’est pas resté insensible à ses doléances qui a d’ailleurs cité quelques réalisations du chef de l’Etat au profit de l’hôpital Régional de Ngaoundéré , ” Vous avez demandé le scanner, on vous l’a accordé, vous avez demandé, une ambulance médicalisée, une fois de plus, vous l’avez obtenue, vous avez souhaité avoir un centre d’hémodialyse, nous y sommes, cela prouve à suffisance que le président de la République est à l’écoute de ses populations” a déclaré le MINSANTE. Le choix d’ouverture de centres dans toutes les régions vise à faciliter l’accès à la dialyse à tous les malades du pays a-t-il ajouté.

Avec l’inauguration du centre d’hémodialyse de Ngaoundéré, les patients souffrant d’une insuffisance rénale seront suivis à domicile. Ce qui réduira énormément les dépenses des proches des malades qui payaient un lourd tribut pour l’assistance de ces derniers. Une véritable bouffée d’oxygène.

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR