Riposte au coronavirus : la task-force C4D passé au peigne fin dans la région de l’Est

8
167
En prélude au quatrième tour de campagne d’intensification de la vaccination contre la Covid19 qui se déroulera du 16 au 20 mars 2022, leaders politiques, traditionnels et religieux de même que les professionnels des médias se sont retrouvés pour évaluer de la task force C4D Covid19.

Pour mieux appréhender la prochaine campagne de vaccination, il était tout d’abord important de procéder à une évaluation de l’activité de la task force qui a été mise en place dans le cadre de la riposte contre la Covid 19. La pandémie est toujours d’actualité et nous ne devons pas perdre cela de vue. Bien que la virulence ait beaucoup diminué, et que le nombre de décès soit en basse nous ne devons cesser de redoubler d’ardeur pour tout mettre en œuvre afin de l’éradiquer complètement.

Même si le coronavirus est un problème de santé publique, ce n’est pas uniquement l’apanage du ministère de la santé, car dernier impacte significativement En prélude au quatrième tour de campagne d’intensification de la vaccination contre la Covid19 qui se déroulera du 16 au 20 mars 2022, leaders politiques, traditionnels et religieux de même que les professionnels des médias se sont retrouvés pour évaluer de la task force C4D Covid19. toutes les couches sociales ainsi que toutes les administrations. C’est pour cette raison que la task force C4D a été créé, pour permettre à tous les sectoriels (leaders religieux, traditionnels, politiques, sociétés civiles et hommes de média) d’apporter leur pierre à l’édifice pour éradiquer cette maladie.

Au cours de cette réunion, les parties prenantes ont chacune succinctement présenté les activités de communication menées dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la covid19. De manière générale, il en ressort que, chacun s’est muni du matériel nécessaire pour l’observation des mesures barrières (seau à robinet, savon, gel hydroalcoolique, cache-nez (que les plus nantis ont pris la peine de customiser à des fins purement markétistes) exigés pour avoir accès aux locaux). À ça, c’est ajouté la sensibilisation sur l’observation des mesures barrières ainsi qu’à la vaccination. Pour joindre l’utile à l’agréable certains sectorielles ont organisé des ateliers pratiques de fabrication de gel et de solutions hydroalcooliques. En ce qui concerne la contribution des Hommes de médias, elle était beaucoup plus axée sur les productions (écrites, audio et vidéo) pour informer et sensibiliser la population en français et en anglais et particulièrement en langues locales.

À la fin des présentations, deux interventions ont été relevées : la première visant à stopper la propagation du virus en passant par le respect des mesures barrières (tout en gardant toujours à l’esprit que c’est ce qui permet de limiter la propagation du virus) et la seconde concerne la réduction de la létalité du virus (son pouvoir de destruction de la vie humaine) qui elle passe par la vaccination. Il est important de relever les difficultés rencontrées au cours de ces activités, notamment la non-adhésion de la population (que ce soit pour la sensibilisation ou encore pour le vaccin), la théorie du complot véhiculée par les fakes news, le manque de motivation, pour ne citer que ceux-là.

À l’issue de cette réunion un ensemble d’activités a été arrêté : mener des échanges pour éradiquer la réticence au vaccin et booster la vaccination, l’organisation d’une descente conjointe (MINAS, MINEPIA, MINSANTE) auprès des populations, l’intensification de la communication en langues locales dans les radios communautaires, la formation des membres de la Task Force C4D sur la gestion des refus et des cas de réticence à la vaccination, l’organisation d’un atelier de renforcement des capacités à l’intensification des leaders religieux et traditionnels sur les techniques de communication en faveur de la Covid19, saisir la vitrine des célébrations culturelles du 08 mars pour faire passer les messages sur la vaccination.

 

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR