DSCHANG : Manaouda remet 3 couveuses à l’hôpital régional annexe

0
78

Quelques jours seulement après l’ultime cri de détresse des prématurés du Département de la Menoua, l’hôpital régional annexe de Dschang a réceptionné vendredi dernier, un don de 3 couveuses flambant neuf des mains du Ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie. Un don qui vient redonner espoir aux parents d’enfants nés avant terme dans cet hôpital.

L’Etat du Cameroun à travers le ministre de la santé met à la disposition de l’hôpital régional annexe de Dschang, trois couveuses néonatales neuves.  Ces équipements viennent ainsi renforcer le dispositif de cette formation hospitalière, pour une prise en charge plus appropriée des enfants prématurés en néonatologie.

Le problème qui se posait de plus en plus avec acuité et décrié le 8 septembre dernier lors de la consultation citoyenne organisée et coordonnée par le Maire de la ville de Dschang Jacquis Gabriel Kemleu à l’Hôtel de ville de Dschang par Taffo Blandine Chantal, Surveillante Générale de l’hôpital régional annexe de Dschang, vient d’être résolu. Une situation qui mettait en péril la vie des nouveaux nés prématurément dans cette formation sanitaire. Heureusement, le Professeur Noubom Michel, Directeur de cet hôpital ne cesse de tout mettre en œuvre pour trouver des solutions à toutes les situations difficiles que traverse cette formation sanitaire.

Le Directeur de l’hôpital est donc très ému par cette promptitude du ministère de tutelle qui a été attentif aux pleurs des populations de ces enfants dans le besoin. « Je suis très heureux des 3 couveuses offertes par le Ministre de la santé publique. Je lui dis grandement merci pour sa sensibilité face aux problèmes qui affectent l’Hôpital Régional Annexe de Dschang. » a-t-il déclaré ;  avant de préciser : « Vous savez que la couveuse est fondamentale dans la prise en charge des enfants nés avant terme. Parce qu’il faut le faire grandir pour qu’il atteigne le nombre de semaines qu’il lui restait dans le ventre de sa mère. Un enfant prématuré passé sous couveuse jusqu’à terme complet n’a aucune complication sur sa vie, car il est un enfant normal comme tous les autres. Ces 3 couveuses là sont un don du ciel ». Cependant,  le besoin de couveuses n’est pas l’unique problème de l’hôpital régional annexe de Dschang. « D’autres domaines nécessitent une attention particulière de la part du ministère de la santé publique ou bien d’autres âmes de bonne volonté pour la sauvegarde de la santé des populations. On peut citer le besoin d’ambulance médicalisée et de plusieurs personnels parmi lesquels des spécialistes en traumatologie et en gynécologie » a ajouté le Pr Noubom Michel, Directeur de l’Hôpital Régional Annexe de Dschang.

Après la transformation de l’hôpital de district  de Dschang en Hôpital Régional annexe, une transfiguration radicale de ses infrastructures s’est réalisée au grand bonheur des populations de la Menoua et ses environs.

Tout en réitérant une fois de plus ses remerciements à l’endroit du Ministre de la Santé publique, Dr MANAOUDA Malachie, le Directeur Général de l’hôpital régional de Dschang continue de tendre les deux mains vers toutes les âmes de bonne volonté, pour d’autres dotations qui permettraient de sauver plus de vies humaines.

Adèle BITGA

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR