Hôpitaux et administrations publiques : Une grève des personnels de santé annoncée le 22 mai 2023

0
134

« Trop c’est trop-Inévitable-Insupportable-Intenable-Invivable », tel est le cri d’alerte lancé par les personnels de santé exerçants dans les hôpitaux et les administrations publiques du Cameroun. Ils annoncent un arrêt de travail de 05 heures de temps chaque jusqu’aux résolutions des problèmes posés.

La grève des personnels de santé exerçant dans les hôpitaux et les administrations publiques du Cameroun est annoncée pour le 22 mai 2023. Le mot d’ordre a été lancé par « le Syndicat National des Personnels Medico Sanitaires du Cameroun » et « le Syndicat National des Personnels des établissements/entreprises du secteur de la santé du Cameroun ». Il s’agira pour ces derniers d’observer des arrêts de travail d’une durée de 5 heures chaque jour de 7 heures 30 minutes à 12 heures 30 minutes. L’objectif étant que les problèmes posés par ce personnel de santé, trouvent des résolutions dans les brefs délais. Dans la correspondance signée par les différents syndicats, il est clairement mentionné les motivations de ces arrêts de travail. Notamment, la contractualisation  ou de la répudiation de tous les temporaires des formations sanitaires publiques, 27 000 personnels, soit 60% des effectifs travaillant sans salaires, ni contrat, ni affiliation à la CNPS. Ils qualifient cela d’esclavage.

La deuxième revendication des syndicats des personnels de santé exerçants dans les hôpitaux et les administrations publiques est l’immatriculation de tous les accompagnateurs psychosociaux des formations sanitaires publiques à la CNPS (CDC, PEPFARE, GEORGESQ TOWN, CNLS).  Ces derniers réclament la reconstitution des carrières des ex-temporaires des hôpitaux publics, l’attribution des primes de santé aux catégories 5et 6, des indemnités de non logement aux personnels de santé de la 1ère et la 6ème catégorie. Ils veulent également la révision du décret 80 sur les écoles de formations, du statut particulier 2001des corps des fonctionnaires de la santé publique avec introduction des nouveaux corps, ainsi que l’harmonisation du salaire indiciaire et catégoriel ou le reversement des contractuels dans les corps des fonctionnaires. A côté de cela, les personnels de santé veulent une fixation des salaires des temporaires à 75 000 F Cfa (1-6ème catégories) et 95 000 F Cfa (7-12ème catégories).

Revendications

Cependant, entre autres revendications : « L’allocation à nouveau des subventions de fonctionnement aux formations sanitaires publiques sous PBF, la prise en charge du personnel de santé malade et sa famille nucléaire selon l’arrêté 0561 Minsanté du 17 février 2017, la non attribution d’une indemnité compensative aux autres personnels d’appui et administratif, la tarification à plusieurs vitesses des actes et soins dans les hôpitaux de même niveau, la retenue des cotisations Cnps aux personnels précaires  au CURY lors du paiement des salaires sans reversements depuis plus de 05 ans, le non-paiement de 50 mois d’arriérés de quottes part au CHUY, la non prise en compte des avancements d’échelles des années 2019, 2020, 2021, 2022 au CHUY », sont autant de problèmes posés par les syndicats des personnels de santé des hôpitaux et administrations publiques du Cameroun. Ajouter à cela, l’opacité des recettes propres  au CHUY, le mauvais classement des personnels de santé à la sortie des écoles de formation et progression professionnelle  obscure (classification des professionnels de santé avec Bac + 3= B2 ou B1 ou encore 8ème catégorie, absence de profil de carrière) et l’augmentation de l’âge des concours administratifs à 40 ans compte tenu du relèvement de l’âge de départ à la retraite (55-60 ans).

Catherine Aimée Biloa

Interview- Nga Onana Sylvain

Nga Onana Sylvain, Président du Syndicat National des Personnels des Etablissements et Entreprises du Secteur de la Santé (Cap-Santé)

« Nous attendons la contractualisation des 27 000 personnels occasionnels »

Président du Syndicat National des Personnels des Etablissements et Entreprises du Secteur  de la Santé (Cap-Santé), il donne les raisons de la grève annoncée pour les prochains jours.

Pourquoi un mot d’ordre de grève pour le 22 mai 2023 ?

Les raisons principales du ras le bol des personnels de santé des hôpitaux et des  administrations publiques, suite à cet arrêt de travail est simplement le non-respect des engagements pris par le Gouvernement camerounaisà l’effet de résoudre les problèmes des soldats de la santé. Le gouvernement nous a donné 06 mois à compter du 13 août 2022 jusqu’à date silence total. « Trop c’est trop ». Les principales raisons sont consignées dans le mot d’ordre de grève que vous avez en votre possession.                                          

Qu’est-ce que vous attendez concrètement du Gouvernement camerounais et du ministère de la Santé publique ?

Concrètement nous attendons la contractualisation des 27 000 personnels occasionnels exerçant de manière précaire dans les hôpitaux publics, la reconstitution des carrières des ex temporaires de 2010, l’immatriculation à la CNPS des agents psychosociaux des hôpitaux publics, l’attribution des primes de santé et de l’indemnité de non logement aux personnels de la 5ème à la 6ème catégorie, la révision du statut particulier des corps des fonctionnaires de la santé publique, l’harmonisation de la tarification des actes pour les hôpitaux de même catégorie, l’harmonisation du salaire catégoriel et indiciaire, le relèvement de l’âge des concours administratifs par rapport à l’âge de départ à la retraite, le paiement de 50 mois des quottes parts au CHUY, le remboursement des sommes retenues aux personnels temporaires du CURY non reversées à la CNPS, l’allocation des crédits aux hôpitaux sous pbf.

Et si vos problèmes posés ne trouvent pas de résolutions aussitôt, qu’allez-vous faire ?

Bien évidemment, si nos problèmes posés ne trouvent pas de solution, la grève des personnels de santé des hôpitaux et administrations publiques, à travers l’arrêt de travail de 5 heures par jour ira de mal en pis.

Interview réalisée par Catherine Aimée Biloa

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR