Maladies parasitaires : La mortalité due à la bilharziose est estimée à environ 200 000 par an

0
28

Selon le Pr Louis Albert Tchuem Tchuenté, dans un article scientifique intitulé «  Lutte contre la schistosomose : défi et perspectives pour le XXIe siècle », la schistosomose (bilharziose) est endémique dans 76 pays où 600 millions de personnes sont à risque d’infection, dont plus de 200 millions sont parasitées. À l’heure actuelle, plus de 85% des personnes infectées et la plupart des cas graves se trouvent en Afrique sub-saharienne. Plus de 20 millions de personnes sont atteintes d’une forme grave et invalidante, et la mortalité due à la schistosomose est estimée à environ 200 000 par an.

Le ministère de la Santé publique, à travers le Programme national de lutte contre la schistosomiase et helminthiase intestinales, en partenariat avec le ministère de l’Education de base, des Enseignements secondaires et ses partenaires, a organisé une campagne de déparasitage des enfants en âge scolaire dans la région du Centre, sous la coordination de son Délégué Régional, le Dr. Azoumbou Mefant Thérèse.

Selon le Pr Louis Albert Tchuem Tchuenté, la lutte contre les Maladies tropicales négligées, la schistosomose demeure un important problème de santé publique dans les pays en développement, où elle touche essentiellement les communautés pauvres, avec des conséquences néfastes sur leur développement. Maladie chronique insidieuse et peu reconnue à ses stades précoces, son impact a longtemps été négligé. En outre, comme la plupart des maladies liées à la pauvreté, la schistosomose a été mise au second plan face à d’autres préoccupations en matière de santé qui ont monopolisé l’attention et la majeure partie du budget.

Dans un article scientifique intitulé «Lutte contre la schistosomose: défi et perspectives pour le XXIe siècle », le Pr Louis Albert Tchuem Tchuenté dit que la schistosomose (bilharziose) est endémique dans 76 pays où 600 millions de personnes sont à risque d’infection, dont plus de 200 millions sont parasitées. À l’heure actuelle, plus de 85% des personnes infectées et la plupart des cas graves se trouvent en Afrique sub-saharienne. Plus de 20 millions de personnes sont atteintes d’une forme grave et invalidante, et la mortalité due à la schistosomose est estimée à environ 200 000 par an.

Le gouvernement Camerounais a lancé une vaste campagne de déparasitage dans les écoles. Aujourd’hui, la lutte contre la schistosomiase est une priorité dans le programme de plusieurs gouvernements, donateurs et organisations internationales. C’est pour donner une riposte à ces fléaux et en venir à bout que le Programme national de lutte contre la schistosomiase et les helminthiases intestinales (PNLSHI) lance régulièrement les campagnes de déparasitage dans les établissements scolaires.

Et c’est dans le cadre de ses activités que la délégation de la santé publique du Centre, dans le cadre de la campagne de déparasitage conduite par le ministère de la Santé publique en étroite collaboration avec les ministères de l’Education de base et des Enseignements secondaires et ses partenaires, a organisé une campagne de déparasitage gratuit pour des enfants de 5 à 14 ans, du 29 avril au 15 mai 2024. Pour l’occasion, il est question de déparasiter plus de 1053 000 d’enfants dans la région du Centre.

Article rédigé par Elvis Serge NSAA

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR