Prise en charge de la drépanocytose : Dr Briand K présente le kit DrepanoStop

0
191

Naturopathe,  Dr Briand K livre des informations sur sa nouvelle trouvaille et invite les populations, les patients, les mécènes et les différents potentiels partenaires, à participer à la vulgarisation de ce breuvage qui  contribue à davantage apporter satisfaction aux  malades de la drépanocytose.

Quel est le fruit de votre nouvelle recherche ?

Nous avons développé un Médicament traditionnel amélioré (MTA) pour la prise en charge de la drépanocytose. Vous savez déjà toute l’histoire du drépanocytaire, cet enfant SS qui naît au milieu des parents AS, AS, a donc une hémoglobine SS ; on sait tous les problèmes auxquels il est exposé ; il a régulièrement des soucis dans les niveaux et la forme d’hémoglobine, il est exposé aux crises vasoclusifs, aux anémies, aux douleurs permanentes ; on en a même qui ont développé des myosites c’est-à-dire qu’il y a des os pour lesquels ils sont opérés, d’autres sont soumis aux thromboses à cause de l’hémoglobine en forme de fossile. Donc nous avons développé le kit Drépanostop qui a cet avantage d’éliminer définitivement les crises liées à la drépanocytose et qui redonne à tous les sujets drépanocytaires une vie normale ; c’est-à-dire que la personne peut certes rester SS, mais elle mène une vie normale autant que tout le monde ; donc les crises sont définitivement effacées.

Comment est-ce que vous avez mené cette recherche ?

Dans un premier temps, nous nous sommes attardés sur la capacité de régénération chez l’être humain en général. Si nous nous nous blessons, on va cicatriser. Si on coupe nos cheveux, ils vont repousser. Si on taille nos ongles, ils vont ressortir. Donc ces petits signes extérieurs nous ont donné quelques indices sur ce qui se passe à l’intérieur. Et dans le processus de recherche, nous nous sommes rendus compte que la moelle osseuse qui fabrique tous les constituants du sang, à savoir les globules rouges, les globules blancs, les plaquettes sanguines, elles se régénèrent juste après quelques jours. Nous sommes allés plus loin, nous avons regardé l’hémoglobine elle-même. Si la même hémoglobine avec laquelle nous naissons, c’est avec elle que nous mourrons, Dr Briand K et les Fondations médicales, seraient des vendeurs d’illusion c’est-à-dire des spéculateurs. Mais nous nous sommes rendus compte que c’est scientifiquement prouvé, l’hémoglobine de chaque être humain, se renouvelle tous les 120 jours. Ça veut dire qu’après chaque 04 mois, ce n’est plus la même hémoglobine, c’est une nouvelle qui est là. Nous avons même regardé notre foie. Le plus gros organe de notre corps qui pèse 1,5 Kg et qui est souvent un sujet de problème chez les drépanocytaires parce qu’il emmagasine beaucoup de fer, nous nous sommes rendus compte que le foie d’un être humain se régénère également juste après quelques semaines. Donc nous avons utilisé cette capacité de régénération pour faire régénérer les personnes qui sont déjà atteintes de drépanocytose ; du coup le mécanisme d’action est très simple c’est-à-dire que quand le patient commence à boire le Drépanostop, ce n’est pas que c’est l’hémoglobine du moment qui va changer, mais lorsqu’il commence à prendre son traitement, après 04 mois, la nouvelle hémoglobine qui naîtra sera en bien meilleur santé que la précédente et ainsi de suite.

De quoi est constitué le traitement ?

Le traitement est constitué de trois produits principaux. Nous avons le produit Imunimax BKL1 ; nous avons le produit hémoglobina et enfin le produit hépato drink force. Le produit Imunimax BKL1, c’est lui qui gère un peu les questions de régénération, c’est une sorte de cellule souche qui va aller activer les régénérations au niveau de la moelle osseuse et qui va permettre que ces régénérations soient meilleures parce que dans le cadre de ce traitement ce qui change concrètement c’est la forme de l’hémoglobine c’est-à-dire que les globules rouges seront bien rondes au lieu d’être en fossile. Ce qui change également, c’est le niveau d’hémoglobine. L’hémoglobine c’est un peu comme le sang que le patient devra prendre chaque jour car il est très riche en acide folique et a beaucoup de constituant du sang. Et le produit hépato drink force va veiller à lutter contre toutes les maladies infectieuses qui peuvent diminuer le peu de sang que nous collectons.

Quelles sont vos attentes actuellement ?

Nous faisons appel à tous ceux qui ont ce problème ; à tous ceux qui ont des patients qui souffrent de drépanocytose ; nous appelons tous les centres, toutes les institutions qui s’occupent déjà des sujets des drépanocytaires ; nous appelons par ailleurs des mécènes qui peuvent encourager ce traitement pour qu’il soit vraiment subventionné pour être très accessible à tout le monde comme la Fondation CIMA l’a déjà subventionnée. Nous voulons aussi que les laboratoires puissent nous accompagner dans ce grand projet parce que ce sont eux qui vont régulièrement vérifier l’évolution des patients tous les 04 mois.

Qu’est-ce que vous dites à ceux qui pensent que vous faites ombrage à la médecine conventionnelle ?

Nous sommes un centre d’expertise dans les médicaments traditionnels améliorés et nous voulons vraiment auprès de la médecine moderne évoluer comme nous le faisons déjà jusque-là, pour que cette médecine soit consciente que dans les médecines traditionnelles il y a également de l’expertise qui peut accompagner tous les efforts, tous les soins qu’ils offrent déjà aux patients qui sont atteints de ce problème. Donc nous sommes ouverts à toutes les collaborations pour le mieux-être des populations camerounaises et du monde.

Quelle est la durée du traitement ?

Il y a une phase principale et une phase de relais. Il y a d’autres merveilles en dessous de notre traitement que nous ne mettons cependant pas publiquement en avant. Selon l’âge du patient, on se dit il faut au moins à partir de 04 paliers et le palier chez nous c’est une durée de 04 mois. Donc normalement nous sommes à 16 mois pour la phase principale ; il y en a même qui vont à une période de 02 ans. Et puis on tombe dans la phase de relais où on mène sa vie normalement en faisant de temps en temps ses bilans.

Est-ce que vous garantissez aux populations que votre produit a subi tous les tests de laboratoire ?

C’est un produit qui n’est pas toxique. On ne va pas attendre tous les résultats alors qu’il y a des gens qui souffrent autour de nous. Mais ce n’est pas un produit qu’on expérimente ; la phase expérimentale est déjà bien passée depuis très longtemps. Nous avons déjà des preuves cliniques et des preuves symptomatiques.

Vous avez fait combien d’années de recherche pour mettre ce produit sur pied ?

C’est une affaire d’au moins 07 ans de recherche et de mise en pratique.

Y-a-t-il des chiffres des patients qui ont déjà recouvré la guérison grâce à ce produit ?

A ce jour, nous avons déjà 260 patients qui ont pris le kit Drépanostop et qui sont satisfait de la prise en charge. Et la plupart des gens qui ont été soignées, ce sont les enfants, tous les 02 sexes mélangés.

Votre prix est-il accessible ?

Nous voulons apporter notre contribution à ce qui est déjà fait et le kit est accessible pour tous les camerounais.

Propos retranscrit par Rostand TCHAMI

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR