Assemblée mondiale de la santé : L’OMS salue la CSU du Maroc

0
66

Le Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué les efforts déployés par le Maroc en vue de la  réalisation de sa politique de couverture sanitaire universelle.

Le renforcement de la production locale porte ses fruits dans le domaine médical au Maroc. Le responsable de l’OMS a souligné l’importance du renforcement des soins de santé primaires et de la production de vaccins et de médicaments, tout en insistant sur leur rôle dans la réalisation de la souveraineté sanitaire en Afrique. Dans ce sens, le DG de l’OMS, a fait part de son soutien, ainsi que celui de toute son équipe, aux différentes réformes entreprises par le Maroc dans ce secteur. Il a également insisté sur la nécessité de renforcer la préparation et la réponse aux situations d’urgence sanitaire, en tirant parti de l’expérience de la pandémie de la Covid-19, qui a entraîné un changement à la fois social et économique. Tirant les leçons de la pandémie, selon le chef de gouvernement Aziz Akhannouch, la réforme lancée par le Maroc s’articule principalement autour de la mise en place d’un système de santé résilient.  En insistant sur le fait d’assurer l’accès équitable aux vaccins pour le Maroc ainsi qu’au reste des pays africains dans le cadre de la coopération Sud- Sud, le Maroc a placé le secteur de la santé au centre de sa politique gouvernementale, avec un engagement ferme en faveur d’une réforme globale visant à transformer le système de santé pour qu’il soit au diapason des avancées significatives réalisées par le Royaume.

« La généralisation de la couverture médicale à tous les Marocains,  réalisée depuis  décembre 2022, illustre  et marque une révolution sociétale profonde au Royaume », a-t-il poursuivi. Pour y parvenir, nous avons élaboré une stratégie globale visant à faire passer le nombre de professionnels de la santé du taux actuel de 17,4 pour 10.000 habitants à 24 d’ici à 2025, puis à 45 d’ici à 2030», a-t-il fait savoir, rappelant que ce projet ambitieux permettra d’atteindre les niveaux recommandés par l’OMS. «Nous avons également alloué des ressources supplémentaires au secteur de la santé, augmenté les salaires des médecins, modernisé les établissements de santé et numérisé le secteur», a précisé M. Akhannouch.

Tables rondes

Il est important de rappeler que l’Assemblée mondiale de la Santé est l’organe décisionnel de l’OMS. Des délégations de tous les États membres de l’Organisation y prennent part et se concentrent sur un ordre du jour spécifique consacré à la santé et élaboré par le Conseil exécutif. Elle a pour fonctions principales d’arrêter la politique de l’Organisation, de nommer le Directeur général, de contrôler la politique financière et d’examiner et d’approuver le budget de l’OMS. Jusqu’au 30 mai, une série de tables rondes stratégiques sont organisées, avec la participation des délégués de l’Assemblée mondiale de la santé, des institutions partenaires, des représentants de la société civile et des experts de l’OMS qui échangent sur les priorités actuelles et futures pour les questions de santé publique d’importance mondiale.

Divine KANANYET/aujourdhui.ma

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR