Santé mondiale : Vers une augmentation de 20 % du budget 2024-2025

0
176

L’OMS a rapporté le 22 mai 2023, que les États membres se sont engagés à augmenter le budget 2024-2025 de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 20 %, dans une déclaration écrite dans le cadre de la 76e Assemblée mondiale de la santé (AMS) à Genève, en Suisse.

Le budget de ce programme a ainsi été déterminé à 6,83 milliards de dollars. Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a remercié les États membres pour leur  soutien à cette décision et pour la confiance placée en l’OMS. Tout en rappelant que l’augmentation de 20 % des cotisations est un engagement accepté dans l’Assemblée mondiale de la santé de l’année dernière, il a été noté que d’autres recommandations liées au financement durable de l’OMS, couvrant les réformes concernant la responsabilité, la gouvernance et le financement, seront discutées plus en détail dans la 76ème AMS.

Le financement du budget programme est essentiel pour que l’OMS et ses États Membres puissent atteindre les cibles du triple milliard.  Il est réparti entre les priorités stratégiques suivantes : un milliard de personnes supplémentaires bénéficiant de la couverture sanitaire universelle soit 1966,4 millions USD ; un milliard de personnes supplémentaires mieux protégées face aux situations d’urgence sanitaire dont  1214,0 millions USD ; Un milliard de personnes supplémentaires bénéficiant d’un meilleur état de santé et d’un plus grand bien-être avec 437,7 millions USD ; une OMS plus efficace et efficiente apportant un meilleur soutien aux pays pour  1350,0 millions USD. L’augmentation de 20 % des contributions fixées était un engagement pris l’année dernière par l’Assemblée de la Santé, l’une des recommandations formulées par le Groupe de travail sur le financement durable. D’autres recommandations sur le financement durable de l’OMS se rapportant aux réformes en matière de responsabilité, de gouvernance et de financement seront examinées plus avant cette semaine.

Financement et recrutement

Secoués par la pandémie de Covid-19, les pays ont convenu de la nécessité d’un financement plus fiable et plus stable, afin de renforcer l’organisation. La part de son financement provenant des cotisations obligatoires, calculées en fonction de la richesse et de la population des états, était tombée à moins d’un cinquième de son budget, le reste provenant de « contributions volontaires ». Ça a laissé à l’organisation une marge de manœuvre limitée face à des crises comme celle du Covid, la guerre en Ukraine ou d’autres crises. L’OMS a donc décidé d’augmenter progressivement la part des frais d’adhésion à 50% de son budget avant 2030-2031 au plus tard. En échange de cette réforme, l’organisation s’est engagée à mettre en œuvre 96 réformes, en vue de parvenir à davantage de transparence sur son financement et ses recrutements.

Divine KANANYET/AFP/who.int

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR