Festival Fier des ODD: Nathalie FURAHA présente leurs activités

« Nous comptons mener les activités visant à réduire la mortalité enfantine ; combattre le VIH-SIDA, le paludisme, la tuberculose et les autres maladies ;  la gestion de l’eau; la gestion de l’air; la gestion de l’énergie; hygiène des locaux; la gestion des déchets »

Nathalie FURAHA, co-fondatrice de la Fondation Esther Pour la Paix et la Promotion  Sociale  (FONEST asbl) en République Démocratique du Congo (RDC)

Pouvez-vous nous présenter votre organisation ?

La Fondation Esther Pour la Paix et la Promotion  Sociale  (FONEST asbl) a été créée le 05 Mai 2010 sous l’initiative des six personnes originaires de la province du Sud Kivu, suite à la misère grandissante qui a vu le jour dans la zone Est de la RDC à cause de guerre à répétition des années 1996- 1998, et la situation d’insécurité qui est devenue monnaie courante jusqu’aujourd’hui.  FONEST asbl obtient le certificat d’autorisation de fonctionnement de la décision de la justice le 11 juin 2012  et l’autorisation de fonctionnement du gouverneur de la province le 12 décembre 2020

La Fondation Esther Pour la Paix et la Promotion  Sociale  (FONEST asbl), est une association à but non lucratif visant à améliorer  les conditions de vie de la femme et des jeunes  dépourvue des moyens de subsistances, promouvoir le développement socio-économique des populations vulnérables sans aucune discrimination. C’est une association légale ayant une vision, une mission, une stratégie ; une structure viable avec une rigueur de gestion de ses ressources et celle mises à sa dispositions.

Disons cependant  que les conséquences  pitoyables des affrontement répété ont entraîné la présence d’un nombre très élèves des veuves, une multitudes d’orphelins, la présence de plusieurs femmes et filles violées et des vieillards abandonnés causant ainsi la propagation du VIH/SIDA, infection sexuellement transmissibles ; les enfants en situation particulièrement difficiles entre autres les enfants orphelins du Sida, orphelins des guerres qui sont devenues  de chefs des ménages ( c’est-à-dire  des orphelins de père et de la mère qui prennent en charge leurs petits frères et sœurs, les enfants abandonnés parmi lesquels on trouve des petits voleurs et qui prennent beaucoup de la drogue, des fille mères devenues grosse après les viols, les petits soldats; etc.) la présence des déplacés de guerres retourné avec beaucoup de difficultés  complètement pillés, leurs maison incendie par des bandes armés, présence des milliers des personnes handicapées. 

C’est ainsi que la FONEST a été créée pour appuyer et faire un accompagnement aux efforts de  redressement de la situation  sanitaire, sociale, économique et culturelle des personnes victimes des conséquences de la guerre.

Quelles sont vos principales activités ?            

En réalité, pour améliorer les conditions de vie de la femme et des jeunes  dépourvue des moyens de substances, nous agissons dans : La sécurité alimentaire (agropastorale) ; la  lutte contre la consommation de la drogue ; la santé et wash ; la MUSO ; l’éducation formelle et non formelle ; la lutte contre toute forme de violence faite à la femme ; l’encadrement et appuis aux seniors ; la protection et droits humains.

Dans le cadre du Festival FIER DES ODD quelles sont les activités que vous comptez mener dans le secteur de la santé et dans la promotion sociale ?

Dans ce cas nous comptons mener les activités visant à réduire la mortalité enfantine ; combattre le VIH-SIDA, le paludisme, la tuberculose et les autres maladies ;  la gestion de l’eau; gestion de l’air; gestion de l’énergie; hygiène des locaux; gestion des déchets

Dans le cadre sociale, nous prétendons faire les activités telles que, la protection de la biodiversité, l’énergie, sensibiliser sur l’hygiène de  l’eau ; lutter contre  la pauvreté, sensibiliser sur l’égalité des genres ; sensibilisation sur la prospérité économique ou encore la paix, la promotion de l’agriculture, la promotion de l’éducation, et bien d’autres activités.

Est-ce que vous rencontrez les difficultés dans la mise en œuvre de votre politique?

Oui nous avons beaucoup de difficultés, en fait nous n’avons pas d’appuis financier, nous n’avons pas de matériel et même nos agents ne sont pas capacités.

Avez-vous des partenaires avec d’autres ONG, les associations ou organisation qui vous soutient et est-ce que vous bénéficiez de l’accompagnement du gouvernement et des pouvoirs publics ?

Non malheureusement pour le moment nous n’avons pas de partenariats avec des organisations. Mais nous sollicitons le soutien de toutes ces organisations et surtout l’accompagnement du gouvernement  et des pouvoirs publics afin que nous puissions  atteindre notre but qui est d’améliorer  les conditions de vie de la femme et des jeunes  dépourvues des moyens de subsistances, de promouvoir le développement socio-économique des populations vulnérables sans aucune discrimination. Et c’est aussi une manière pour nous d’apporter notre contribution qui aide bien entendu l’Etat.

Quel message pouvez-vous adresser à l’endroit des populations et les communautés ?

Je vais dire aux populations et à nos communautés que notre association est là pour contribuer à leur bien-être et nous donnons le meilleur de nous  pour l’amélioration  leurs conditions  de vie sociale. Cependant ils doivent avoir « un corps saint dans un environnement saint ».

Par Désiré EFFALA

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + dix-sept =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR