Monde : L’ONU prévient sur la recrudescence de la tuberculose

0
96

De hauts responsables de l’Organisation des Nations unies (ONU), des dirigeants de l’industrie de la santé et des militants ont demandé le 08 mai 2023 en Tanzanie que le monde investisse davantage pour développer de nouveaux vaccins et lutter contre l’augmentation des cas de tuberculose, causés par l’impact du Covid-19 et des conflits armés, notamment en Ukraine et au Soudan.

C’est un rassemblement qui visait à préparer le terrain pour la rencontre annuelle de l’Assemblée générale des Nations unies, en septembre 2023, axée sur la tuberculose. Il s’agit de la deuxième réunion de Haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose qui offrira l’occasion de donner une visibilité mondiale à cette maladie et de mobiliser un engagement politique de haut niveau pour y mettre fin.  En effet, la tuberculose est selon les spécialistes, la maladie infectieuse mortelle la plus répandue aujourd’hui dans le monde. « La tuberculose tue environ 4400 personnes chaque jour dans le monde, dont 700 enfants », a déclaré la Dre Lucica Ditiu, directrice générale de l’organisme Stop TB Partnership. Même si les efforts des pays du monde ont été reconnus par l’ONU, il reste encore à faire. « Les efforts internationaux pour combattre la maladie ont sauvé 74 millions de vies depuis 2000. Cependant, plus de 10,5 millions de personnes ont contracté la maladie et environ 6,1 millions sont décédées en 2021, et il s’agit désormais de la principale cause de décès chez les personnes vivant avec le VIH », a affirmé Amina Mohammed, secrétaire générale adjointe de l’ONU. 

Selon l’ONU, plusieurs facteurs participent à l’accroissement de l’épidémie de la tuberculose notamment la pauvreté, la malnutrition et le VIH. La maladie affecte de manière disproportionnée les plus vulnérables dans tous les pays. D’après la secrétaire générale adjointe de l’ONU, Amina Mohammed, 22 milliards $ sont nécessaires pour fournir à toutes les personnes diagnostiquées avec la tuberculose un accès à un traitement de qualité d’ici 2027, ainsi qu’un accès à des prestations de santé et sociales afin qu’elles ne souffrent pas de difficultés financières et 05 milliards $ supplémentaires par an sont nécessaires pour la recherche. « Nous pouvons développer des vaccins sûrs et efficaces et des guichets uniques pour des tests et des soins de qualité », a-t-elle indiqué.

 « Les conflits en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient ont rendu les services essentiels de santé encore plus difficiles d’accès pour les personnes vivant avec la tuberculose.  Ces défis ont été un revers dans la lutte contre la tuberculose, balayant certains des gains importants que nous avions réalisés au cours des 20 dernières années en élargissant l’accès à la prévention, au dépistage et au traitement », a affirmé Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, faisant savoir que la rencontre de septembre 2023 doit être un tournant dans la relance de la lutte contre la maladie. De ce fait, l’OMS « a proposé de créer un conseil d’accélération des vaccins contre la tuberculose pour faciliter le développement, l’homologation et l’utilisation de nouveaux vaccins ».

Cas de l’Afrique

Le 24 mar 2023, à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la tuberculose, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, a fait savoir que grâce à une feuille de route claire, l’organisation dans la région africaine, a montré qu’il était possible d’atteindre voire de dépasser la première étape intermédiaire de la stratégie pour mettre fin à la tuberculose. Grâce à son appui technique, ses efforts de sensibilisation et ses partenariats, l’OMS en Afrique a pu accomplir des progrès efficaces avec une réduction de 20% du nombre de nouveaux cas de tuberculose dans les pays à forte charge de morbidité comme l’Afrique du Sud, l’Éthiopie et le Kenya pour ne citer que ça. L’OMS en Afrique est alors en passe de parvenir à une réduction de 35% des décès dus à la TB. Cependant, des défis restent à relever en matière de prévention et de la lutte de la tuberculose, notamment le retard dans le diagnostic et les tests ; le lien entre la tuberculose et le VIH et la tuberculose multirésistante.

Divine KANANYET

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR