Paludisme-Les enfants de moins de 05 ans représentent 71% du taux de décès

C’est la substance du rapport 2022 du paludisme publié à l’occasion de la célébration de la 16e journée mondiale de lutte contre le paludisme, commémorée le 25 avril dernier.
0
144

C’est la substance du rapport 2022 du paludisme publié à l’occasion de la célébration de la 16e journée mondiale de lutte contre le paludisme, commémorée le 25 avril dernier.

 « En 2022, les enfants de moins de cinq ans restent le groupe dans lequel les décès sont enregistrés dans leur majorité, au paludisme ». C’est l’information qui n’a pas échappé à la vigilance des participants et acteurs de la santé, au cours de la cérémonie officielle de commémoration de la 14e journée mondiale de lutte contre le paludisme, célébrée le 25 avril dernier à Yaoundé. Ces données sont le résultat d’une étude menée par le Programme national de lutte contre le paludisme(Pnlp), sur l’ensemble du territoire national. Et dans cette investigation, l’on regrette de svoir que seulement 68% des personnes ayant réceptionnées les Milda utilisent réellement ce matériel de prévention contre le paludisme.

Ainsi, il faut dire que ce pourcentage élevé chez les tous petits résulte parfois de la négligence de certains parents qui ne veillent pas à la protection de leur progéniture contre les piqures des moustiques. « Nous regrettons que certains parents utilisent les moustiquaires pour sécher des aliments et produits ? Pourtant, on les distribue pour protéger des personnes contre les piqures des moustiques », confie par exemple Jérémie, parent. Quant à ces moustiquaires qui sont, généralement, mal utilisés par les bénéficiaires, le Pnlp indique avoir distribué seize millions sept cent cinquante-six mille deux cent moustiquaires imprégnés à longue durée d’actions. « Ces Milda ont été distribué dans le cadre de la 4e campagne nationale de distributions 2022-2023. Et en 2022, 76% des femmes enceintes ont reçues en consultations prénatales, ces Milda », indique le rapport du Pnlp.

Soins gratuits

Bien que le taux de mortalité due au paludisme ait reculé de près de 4% entre 2021 et 2022, il est urgent pour les parents de continuer à fréquenter les formations sanitaires pour se faire consulter et être sensibiliser sur les moyens de prévention à la maladie. Ceux-ci restent entre autres, l’utilisation systématique des Milda par toute la population. Aussi, il faut mentionner que la consultation et prise en charge du paludisme, des enfants de 0 à 05 ans, rentrent dans le panier de soins gratuits qu’offre la Couverture sanitaire universelle.

Emmanuel Eboua

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR