Gabon: Maladies tropicales négligées, une journée scientifiques à l’occasion de la célébration de la 5e édition

0
26

A l’instar de la communauté internationale, C’est sur le thème : s’unir -agir-éliminer que le ministère gabonais de la santé et le centre de recherche médicale de Lambaréné (CERMEL) ont commémoré autour d’une journée scientifique le 30 janvier 2024 à Libreville la 5e journée mondiale de lutte contre les Maladies tropicales négligées.

Épidémiologie et morbidité de l’infection, prise en charge clinique de la filariose à loa loa au Gabon, le traitement des patients avec une hypermicrofilarémie de la loa loa, les schistosomes et les geohelminthoses au Gabon, la schistosomes et son impact au Gabon, la prévalence de la schistosomiase urogénitale et performances diagnostiques: la filtration d’urine, des bandelettes réactives d’analyses d’urines et de la PCR en temps réel chez les populations vivant en milieu semi-rural dans les Sud-Est du Gabon, les différents schémas thérapeutique de la schistosomose : cas de Corma-bil, l’épidémiologie des geohelminthoses et de la loaose dans des régions d’endémicité d’onchocercose différentes, la Loa loa comme frein pour le contrôle des maladies tropicales négligées en Afrique ont constitué la dorsale des débats en première partie de cette journée scientifique.

En seconde partie, les débats ont consisté à la recherche de la communauté dans le cadre des maladies tropicales négligées, la surveillance des mouches hématophages vecteurs dans la transmission des MTNs, la trypanosomose au Gabon: états des lieux, Les arboviroses: connaissance de sa transmission au sein de la communauté.

Au Gabon, les Maladies Tropicales Négligées (MTN) sont des affections majeures en santé publique. De par leur importance et leur impact socio-économique, elles se placent en deuxième position après le paludisme dans les pays tropicaux. Les maladies tropicales négligées (MTN) constituent un groupe diversifié d’affections qui sévissent principalement dans les populations pauvres. Elles sont dues à différents agents pathogènes (virus, bactéries, parasites, champignons ou toxines) et ont des conséquences sanitaires, sociales et économiques dévastatrices. Elles sont dues à divers agents pathogènes (virus, bactéries, parasites, champignons et toxines). Ces maladies ont des conséquences sanitaires, sociales et économiques désastreuses. Leur épidémiologie est complexe et souvent liée aux conditions environnementales.

La lutte contre les MTN est essentielle pour progresser sur la voie de la couverture sanitaire universelle selon la Feuille de route de l’OMS pour les MTN d’ici 2030. Il est à noter qu’on enregistre 16 maladies tropicales négligées au Gabon, et 23 maladies tropicales négligées au niveau mondial.

A  ce jour, seules huit maladies tropicales Négligées dont l’agent pathogène est un parasite ont été identifiées au Gabon notamment : La trypanosomose humaine africaine (THA) ; La Filariose lymphatique ‘Eléphantiasis) ; La géo Helminthose (vers intestinaux) ; La schistosome (Bilharzioses) ; L’onchocercose (cécité des rivières) ; la maladie de Hansen (la lèpre) ; l’Ulcère de Buruli ; et la rage. La prévention de la plupart de ces maladies repose sur l’hygiène individuelle et l’assainissement du milieu de vie.

 

Saint clair Kengue

 

 

 

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR