Londji cite de pêche, bastion du choléra avec 33 décès enregistrés

Sous la houlette du Chef de District le Dr EKEDI,  le Secrétaire d’État à la Santé Publique Alim Hayatou, était ce  15 octobre 2020, dans le département de l’océan à Kribi.  Lui et sa délégation ont d’abord  visité  l’aire  de Londji située, dans l’arrondissement de kribi 2 où règnent en maîtres insalubrité, promiscuité, exigüité et  précarité…

 La cité balnéaire se fait remarquer ces derniers temps, par sa fertilité en épidémies. C’était  la Rougeole, la COVID 19 et maintenant le Choléra, qui y ont dressé leur lit depuis décembre 2019. Chacune a sa période de pic et actuellement c’est le choléra qui sévit. Le long du parcours, aucune latrine n’a été aperçue. La communauté de pêcheurs et de  commerçants qui y vit est étrangère à 90%. La zone est infestée. Ensuite, le tour est revenu à L”Hopital de District de Kribi, dirigé par le Dr BISSE, d’accueillir l’équipe partie de Yaoundé. Cette Fosa de 32 lits, brille par la rigueur des mesures d’hygiène qui y sont strictement appliquées. Le service Wash est actif à l’entrée comme à la sortie de l’unité choléra. En ce moment,  03 cas de bébés,  atteints de choléra y sont internés. Heureusement, leur état a été maîtrisé et stabilisé. L’unité Covid-19 elle aussi y héberge 03 cas dont un enseignant.  Leur état non plus n’est  pas critique.

Après les bons points reçus par le Directeur de l’hôpital et le Chef de District pour la qualité du travail abattu, cap a été mis sur le port Autonome de Kribi où après un bref tour  dans l’enceinte de l’infrastructure, le SETAT a échangé avec le Chef de Poste aux frontières qui a dit  faire de la surveillance  systématique,  dans les navires qui  accostent.  Il a égrainé de nombreuses difficultés dont les majeures sont l’étroitesse de son espace de travail et  un manque criard  de personnels.  La salle  de réunion de la Super Mairie de Kribi, a abrité le débriefing qui était la dernière étape du jour.

Le Préfet Antoine BISSAGA a ouvert la séance des allocations. Il a  exprimé sa joie et celle de ses administrés d’accueillir le SETAT et ceux qui l’accompagnaient  dont le  DOSTS, la  SDEP, et le Représentant de la DPS, dans le cadre d’une visite aussi stratégique. Il a brièvement présenté la situation épidémiologique du département.  Le SETAT juste après lui a félicité le travail abattu  par tous, pour maîtriser toutes ces épidémies. Il en  appelle à la vigilance permanente avec  la recrudescence de la Covid 19 en occident. Il a encouragé les partenaires au développement et les tradi thérapeutes pour leurs contributions significatives dans la riposte contre la COVID 19.

Le Chef de District, le DRSP Sud,  Dr Bidjang et le CERPLE Sud Dr Mpoulet,  ont présenté en détails la situation réelle du choléra à ce jour dans leur Région.

Il en ressort que : Le 1er cas est survenu le 13 mai 2020; 11 aires de santé sont en épidémie ; on dénombre 779 cas dont 35 décès. Les plus infestées sont le district de Kribi,  avec 722 cas pour 33 décès; Sangmélima 02 cas pour 02 décès; et  Meyomessala 05 cas pour 01 décès. Un taux de létalité de 4,27%.; 744 guéris soit  95,4% un taux de guérison.

La Région du Sud  pour une riposte durable et efficace contre le Choléra s’appuie sur la stratégie One Health qui est une approche multidisciplinaire et plurisectorielle.  Aussi le Super Mairie a dit avoir un site prêt à accueillir ces populations qui vont être délocalisées.

 Solve Edwige AKAMBA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − douze =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR