Yaoundé - 13/11/2019

Journal africain d'informations sanitaires, environnementales et de développement durable

Offre de soins : les médecins de la diaspora camerounaise en Europe se mobilisent

A l’occasion du 25ème Anniversaire du Forum Germano-Camerounais pour les Sciences Médicales et Paramédicales, en abrégé CAMFOMEDICS, en date du 5 octobre 2019 à Essen en Allemagne, le Recteur de l’Université Evangélique du Cameroun (UEC) a présenté aux participants le Point Focal de la Diaspora Africaine pour la Santé (POFDIA-Santé), le projet Collège International de Médecine d’Afrique Centrale (CIMAC) et l’Université Evangélique du Cameroun (UEC). L’objectif est d’impulser une synergie gagnante pour un standard sanitaire de qualité au Cameroun.

Un constat saute aux yeux aujourd’hui lorsqu’on observe le paysage de la formation médicale au Cameroun : les seuls enseignements classiques ne suffisent plus pour relever le défi du standard sanitaire dans notre pays. Il faut non seulement leur adosser d’autres itinéraires, techniques et technologies médicaux, mais aussi  d’autres stratégies en interne comme à l’international. Dans ce nouveau contexte, les collaborations et partenariats sont d’une importance cruciale, exigence que CAMFOMEDICS a bien intégrée dans sa stratégie d’intervention.

 Pour une optimisation de la coopération médicale

CAMFOMEDICS est le Forum Germano-Camerounais pour les Sciences Médicales et Paramédicales. C’est une association apolitique à but non lucratif qui regroupe en son sein de étudiants et professionnels de la santé d’origine camerounaise vivant en Allemagne. Depuis sa création en 1994, il apporte de l’assistance aux étudiants camerounais de médecine en Allemagne et mène au Cameroun des actions variées : dons aux hôpitaux et formations hospitalières ; organisation des symposiums et congrès ; campagnes de prévention sur divers thèmes de santé publique ; développement des partenariats avec diverses organisations de la société civile dédiées à la médecine et, particulièrement ces trois dernières années, aux besoins de santé des déplacés internes victimes de la crise du Nord-Ouest et du  Sud-Ouest ; digitalisation du parcours patient pour des soins de qualité ; études ; plaidoyer pour le retour au bercail des étudiants formés. Mais   ces actions bien que louables, ne portent pas toujours les fruits escomptés en raison du fait que CAMFODICS, comme les autres associations des Médecins da la Diaspora Camerounaise en Europe, n’a pas d’interfaces crédibles sur place au Cameroun pour à la fois faciliter l’implémentation de ses projets et en assurer le suivi.

 Plaidoyer pour une synergie d’action

En intervenant au 25ème anniversaire du CAMFOMEDICS, le Recteur de l’UEC a plaidé pour une synergie d’action en vue d’optimiser la coopération médicale entre les Médecins de la Diaspora Camerounaise en Europe et l’UEC d’une part et, d’autre part, contribuer à la modernisation du système de santé au Cameroun. Trois atouts existent et le Rév. Dr Jean-Blaise Kenmogne s’est fait le devoir de les présenter. Et d’abord POFDIA-Santé. Cette plateforme tire ses origines dans la volonté de la Diaspora Camerounaise en Europe d’accompagner l’UEC en matière de recherche et de formation de qualité en sciences biomédicales et en médecine. C’est en 2013  en effet que des Points Focaux de l’UEC sont créés en Allemagne, en Belgique et en France. S’en sont suivies une concertation le 25 janvier 2019 à l’Université de Picardie Jules Verne à Amiens (UEC, MEDCA-France et AMUCAB), une première rencontre le 12 août 2019 à Bruxelles (UEC, MEDCAMBEL, AMUCAB et CAMFOMEDICS) sous les auspices de MESCAMBEL et la résolution, au cours de cette rencontre, de créer POFDIA-Santé, qui sera une Association sans but lucratif (asbl) de droit belge. Les Statuts sont en cours d’élaboration sous la coordination du Dr. Arsène Kemdem, Président de l’Association des Médecins camerounais de Belgique (MEDCAMBEL) et Représentant en Belgique de l’Ordre des Médecins Camerounais. Mais d’ores et déjà, POFDIA-Santé s’est fixée pour missions d’accompagner sur les plans scientifique et académique l’UEC en matière de recherche et de formation de qualité en santé (formation initiale et continue) ; d’accompagner, sur les plans technique et clinique, l’Hôpital  Protestant de Mbouo/Bandjoun, afin qu’il soit un Hôpital d’Application  de l’UEC pour les formations biomédicale et médicales et de mettre en œuvre, avec l’appui logistique de l’UEC et d’autres partenaires qui seront identifiés, des projets et des campagnes de santé durables en Afrique en général et au Cameroun en particulier.

POFDIA-Santé  projette de mettre en place un Service de Médecine d’Urgence à l’Hôpital Protestant de Mbouo/Bandjoun, avec l’expertise de AMUCAB ; un projet de campagne de dépistage et de prise en charge du cancer du col de l’utérus, du sein et de la prostate, en partenariat avec l’Hôpital Protestant de Mbouo/Bandjoun et l’Hôpital  Régional de Bafoussam et l’Université Evangélique du Cameroun (UEC).

Parlant en lieu et place du Prof. Vittorio Colizzi empêché, le Recteur de l’UEC a ensuite présenté le projet de Collège International de Médecine d’Afrique Centrale qui  tire sa justification de trois ordres de faits : pour commencer, le ratio médecin/habitant en Afrique Centrale se situe en dessous de la normale (entre 0,8 et 1,1 Médecins pour 10 000 au Cameroun en 2010) ; puis les Médecins qui y officient sont, dans leur majorité, concentrés dans les deux grandes métropoles, Yaoundé et Douala ; enfin les étudiants en formation dans les facultés et institutions de formation médicale privées et publiques restent conditionnés par le paradigme classique qui centre la formation  autour de la médecine curative, négligeant sa dimension préventive et les connaissances endogènes en matière des plantes médicinales. Face à la complexité des maladies aujourd’hui, il convient d’inverser cette tendance et le Collège international de Médecine pourra être le cadre par excellence d’une médecine holistique contextualisée et apte à répondre  aux besoins d’une société en rapide mutation.

Sur les plans philosophique et académique, le CIMAC sera irrigué par un esprit communautaire, d’où sa dénomination de Collège. Il développera des activités de formation médicale sous-tendues par l’éthique, la créativité, l’excellence et la responsabilité dans la recherche et l’enseignement, la spécialisation dès les premières années d’études et l’intégration de la haute technologie dans la formation. Des conférences annuelles de haut niveau international y seront organisées dans le cadre des Accords et Conventions déjà signés avec l’Université de Rome Tor Vergata, l’Université Internationale de Médecine Saint Camillus de Rome et le Centre Hospitalier Universitaire la Charité de Berlin.

La formation durera sept ans, dont 3 à l’UEC, 3 en Europe (particulièrement en Italie) et 1 an d’internat en Afrique. Le rôle de la Diaspora consistera d’abord à organiser le plaidoyer en faveur du CIMAC auprès du Ministère de l’Enseignement Supérieur, du Ministère de la Santé et de l’Ordre National des Médecins du Cameroun, ensuite de contribuer aux enseignements ainsi qu’au suivi des étudiants au cours de leur formation et de leurs stages cliniques en Afrique et en Europe.

Pour terminer, le Recteur a présenté l’UEC en mettant le focus sur la Faculté des Sciences et Technologies et les deux Départements qui la composent, à savoir le Département des Sciences biomédicales et le Département d’Ingénierie Biomédicale et Energétique et sur leurs différentes spécialités. Ici, le savoir est utile, le savoir-faire nécessaire et le savoir-réaliser fondamental pour répondre aux besoins de la communauté.

A l’analyse, dans le grand concert de la vocation humaine de la formation et des actions médicales au Cameroun, les Médecins de la Diaspora Camerounaise en Europe sont appelés à jouer un grand rôle, avec des partenaires locaux comme l’UEC, pour l’émergence d’un standard sanitaire de qualité. Dans cette dynamique, ces Médecins seraient membre actif et animateur de POFDIA-Santé, l’UEC leur bras opérationnel et le CIMAC le centre d’impulsion d’une vision alternative de la formation médicale et POFDIA-Santé le creuset par excellence de la synergie rêvée entre ces acteurs.

 

Une correspondance de Appolin Siéwé, Journaliste et Réalisateur, Représentant de Capital Santé TV en Allemagne,

Berlin, République Fédérale d’Allemagne

Laisser un commentaire

un × 2 =

Catégories

Visiteurs


ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR