Lutte contre le Covid-19 : Les solutions endogènes polluent les étals

0
126

Dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, la pharmacopée traditionnelle du Cameroun a proposé plusieurs médicaments pour venir à bout du coronavirus.

« Dès qu’un traitement sera disponible, le nécessaire sera fait pour le mettre à la disposition de nos concitoyens […] J’encourage également tous les efforts visant à mettre au point un traitement endogène du covid-19 », a déclaré, Paul Biya, dans son allocution à la nation, à la veille de la fête nationale, le 19 mai 2020. C’est dans ce contexte que des chercheurs, des médecins, des acteurs de la médecine traditionnelle et même des religieux s’activent afin de trouver des solutions préventives et curatives à cette maladie infectieuse.  Sans pour autant abandonner les recherches classiques, l’intérêt pour la pharmacopée traditionnelle est réel au Cameroun. Une des possibilités qui suscite intérêt et enthousiasme est celle de l’archevêque métropolitain de Douala, Monseigneur Samuel Kleda, réputé comme un passionné de naturopathie. Il a mis au point un protocole à base de racines et de feuilles de plantes médicinales qui, semble-t-il, soulagerait les malades infectés au coronavirus. En effet, l’Elixir Covid et l’Adsak Covid sont les deux médicaments que le prélat a conçus à des fins de Thérapies plurielles dans la riposte à la Covid-19.

 

Corocure du Pr Euloge Yiagnigni Mfopou

Après la découverte de Samuel Kleda, un autre Camerounais, le Pr Euloge Yiagnigni Mfopou, médecin-cardiologue, promoteur et directeur général de la clinique « La bonne santé », a révélé qu’il a mis au point un autre traitement pour les personnes infectées par le virus. Par ailleurs, Dr Euloge Yiagnigni a reçu le 12 juin 2020 le prix international pour la découverte, décerné par le comité international de l’excellence pour les bonnes pratiques médicales en Afrique centrale, basé à N’Djamena au Tchad.

Ngul Be Tara de Docteur Marlyse Peyou Mbezele

Le Dr Marlyse Peyou Mbezele, biochimiste, diplômée de l’université de Washington aux Etats-Unis d’Amérique, propose un médicament traditionnel amélioré pour soigner l’infection à la Covid-19 : Ngul Be Tara, qui signifie « la Force ou Puissance de nos ancêtres » en dialecte Bantou Ekang. Il s’agit d’un complément alimentaire aux propriétés antivirales, antibiotique, analgésique entre autres, fabriqué à base de plantes comme Alstonia boonei, Enanthia chloantha, Guibourtia tesmanni, Euphorbia hirta et d’autres secrets livrés par les pygmées de la forêt équatoriale. Il est proposé en comprimés et en sirop et peut être administré de façon préventive et curative pendant sept jours.

 Stop Coronavirus de Docteur Charles Hopson

Une autre piste considérée est celle proposée par le Docteur Charles Hopson, médecin ortho-moléculaire, d’origine camerounaise et formé aux États-Unis par le Docteur Linus Pauling. Ce naturopathe a mis au point dans son laboratoire, une gamme de produits appelés Stop Coronavirus, qui renforce le système immunitaire et aide le corps à combattre la maladie. Le produit a des propriétés antivirales en ce sens qu’il détruit le virus en un laps de temps, parce qu’il contient de la chloroquine à l’état naturel, et bien d’autres plantes qui ont pour rôle de protéger le corps. Stop Coronavirus se présente sous forme de gélules, sirop et bonbons, constitués d’extraits de plantes médicinales camerounaises.

Sûr et certain de lui, il affirme que sa création à base de plantes n’est pas issue des produits de synthèses, et est sans effets secondaires.  Perçue comme l’expression de l’ambition africaine de valoriser son savoir ancestral, la pluralité de traitements à base de plantes proposée par la pharmacopée traditionnelle, en réponse endogène face à la COVID-19, montre que les pays africains peuvent oser des solutions novatrices en s’organisant de façon autonome pour lutter contre la pandémie

E.S.N

 

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR