Vaccin contre le tétanos – Le Centre International de vaccination immunise les populations de Yaoundé 7

Le Dr. Yanne Emmanuel Ntsobe Njoh Bolo Bolo chef de centre de vaccinations internationales de Yaoundé  et Augustin Tamba maire de Yaoundé 7 s’associent  à l’occasion de la semaine africaine de la vaccination. Les couches vulnérables et sensibles du septième arrondissement ont été la principale cible.

Au Cameroun, le Tétanos Maternel et Néonatal (TMN) est l’une des maladies les plus meurtrières chez l’enfant, de par sa forte mortalité. Quatre enfants en meurent sur cinq atteints. Soit environ 75 à 80 % de décès. Pourtant la vaccination contre cette maladie concerne les femmes enceintes qui constituent 5% de la population cible du Programme élargi de vaccination systématique et les femmes en âge de procréer (entre 15 et 49 ans). Ces tranches de la population sont les plus ciblées parce que vaccinées, ces femmes protègent également leurs bébés à venir. Dans le cadre des activités marquant la célébration de la semaine africaine de la vaccination, sous le thème : « surmonter l’hésitation vaccinale au Cameroun ». Augustin Tamba,  a sollicité le centre de vaccinations internationales de Yaoundé, pour faire vacciner les couches vulnérables et sensibles de sa commune. « Le centre international de vaccination vient en appui dans les missions de la commune de Yaoundé 7. Nous sommes heureux. Cette campagne permettra à coup sûr à nos populations d’être protégées du tétanos à Yaoundé », confie Martin Nodier Essomba, 1er adjoint au maire de Yaoundé 7. Sur le site, les volontaires qui se présentent sont immédiatement servis. « La personne qui souhaite le vaccin se dirige vers nous, elle nous présente une pièce d’identité et on l’enregistre. Après quelques questions sur l’état de santé, on peut administrer le produit », indique une infirmière. Après l’administration du vaccin, le volontaire peut directement partir.

D’après le ministère des Transports, au Cameroun, 41% des tués par accidents de circulations sont des usagers de motos taxis. Au cours de la seule année 2006, on a enregistré un peu plus de 600 cas d’accidents de mototaxis au Centre Hospitalier universitaire de Yaoundé, dont 150 décès, soit 25% des accidentés. Plus encore, l’hôpital Laquintinie de Douala a reçu tellement d’accidentés par moto en 2007, un de ces pavillons, a été baptisé « pavillon Bend-skin ». Traduisant ainsi la gravité de l’insécurité routière liée à cette activité, d’où l’importance de cette campagne de vaccination contre le tétanos.

Dr. Yanne Emmanuel Ntsobe Njoh Bolo Bolo, inquiet de l’ampleur que prend ce phénomène de santé publique décide donc, pour cette année 2021, de travailler en synergie avec deux mairies de la ville de Yaoundé, notamment : la mairie de Yaoundé 7 et la mairie de Yaoundé 4. « Ces mairies ont bien voulu offrir gratuitement à leurs populations cibles, la gratuité de la vaccination du tétanos lors de cette campagne. La population cible est constituée du personnel de la mairie, les femmes en âge de procréer, les benskineurs ; les barbiers et les personnes qui exercent les petits métiers. Pour avoir une immunité à vie, il faut avoir cinq doses au total. La campagne c’est du 24 au 30 avril », confie –t-il.                         

Elvis Serge NSAA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + dix-sept =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR