Lutte contre le Covid-19 – Le Dr. Christian Manjombè Eyango propose un traitement sur 04 jours

Cette nouvelle découverte de traitement au Covid-19 est un mélange fait à base d’une plante d’origine africaine. Il se prend en forme de tisane.

Ce traitement est destiné à toutes les tranches âges, sauf les femmes enceintes. « Je suis le concepteur de la tisane camerounaise qui lutte contre tous les symptômes du coronavirus ». Chercheur indépendant, le phytothérapeute avoue qu’il a déjà traité de nombreux patients au Cameroun et ailleurs. « Les patients ont confirmé l’efficacité de mon médicament », dit-il. Ainsi, il demande aux populations camerounaises de lui faire confiance. « Les populations camerounaises doivent nous faire confiance parce que nous traitons avec des produits 100% naturels. Nous mettons la nature au service de la santé », avoue-t-il. Ce jeune chercheur a été reçu par le ministre de la Santé publique le 18 mars 2021, lors de la réunion de concertation entre le Minsanté et les promoteurs de la médecine alternative. « Depuis le début de la riposte, la contribution de la médecine traditionnelle a permis d’atténuer et d’amoindrir le pourcentage de malades présentant des formes graves », confie-t-il. Aussi a-t-il reconnu que la maitrise de la pandémie dans sa première phase est la résultante de la conjugaison des efforts de la médecine traditionnelle et de la médecine conventionnelle.

Dans 24 pays d’Afrique, des établissements universitaires ont inclus des cours sur la médecine traditionnelle dans les programmes de formation en pharmacie et en médecine. C’est pourquoi le Président de la république, Paul Biya, lors de son discours à la Nation, le 19 mai 2020, a demandé au gouvernement d’introduire la médecine alternative dans la stratégie de riposte contre la Covid-19.

La tisane camerounaise est disponible à Douala, au rond-point Déïdo, en face de la pharmacie Meno, dans l’enceinte du Gic Proplamécam, et à Nkozoa, entrée ministre à Yaoundé. En ce qui concerne les effets secondaires, Dr Christian Manjombè Eyango confie qu’ils sont « presque inexistants »Nous avons travaillé sur deux produits depuis l’année dernière. Un produit qu’on n’a essayé d’améliorer, tout en restant dans des principes actifs purement naturel. Un autre produit qu’on n’a essayé de garder dans sa phase embryonnaire. Nous avons le premier produit qui est le Phycov. C’est un réparateur. Le Phycov combat la Covid-19, parce qu’en même temps qu’il est hépato-réparateur, il régénère les cellules des poumons, du foie et des reins. Nous avons également constaté que le  Phycov était très efficace lors de la survenance de la première vague du virus, parce qu’antipaludéen. Cependant, pour le deuxième variant, il est moins efficace pour tuer les virus, mais très efficace pour réparer. Nous avons associé ensemble depuis l’année dernière la tisane camerounaise qui pour les nouveaux variants, nous a surpris, parce que la science ce sont des faits. En donnant aux patients, nous nous sommes rendu compte qu’en deux jours, le patient se rétablit. Donc, nous avons adapté le traitement pour trois jours. Après trois jours de traitement, quand le patient part faire son test, il est négatif.», explique t-il.

Le Phycov contient un élément anti-diabétique et une étude clinique a montré que Phycov-6000 potentialise l’insuline et probablement les autres traitements du diabète. Ainsi, « Nous recommandons à cet effet Phycov light, formule sans sucre aux diabétiques. Ce remède est indiqué dans le traitement des boursouflures, des érysipèles, un très large spectre des maladies de la peau, d’infection de l’appareil digestif, d’infection du foie et des reins, d’infection de l’appareil urinaire et du diabète type2. En association avec la tisane camerounaise, il détruit toutes les souches malines de la Covid-19, répare les tissus endommagés tout en protégeant le foie et les reins.  Nous avons des laboratoires à la pointe de la technologie. Quand un patient prend le produit, quinze minutes après l’oppression disparait, quinze minutes après, ou une heure après, il se met à transpirer à grosses gouttes. Avec la tisane camerounaise, on peut détecter si on est porteur du virus ou pas », développe t-il.

La tisane camerounaise n’est pas prise en prévention, mais en détection. Il est recommandé aux patients de la prendre le soir avant de dormir. « Le gros problème qu’il faut prendre au sérieux est celui de la résolution de l’équation de la personne indigente. Il faudrait qu’on mobilise davantage de moyens, pour accompagner ceux qui n’ont pas la possibilité de pouvoir s’offrir ce traitement préventif et curatif. C’est le fond de guerre de notre combat. On a davantage besoin de solidarité, davantage besoin de mobilisation, davantage besoin de personnalités capables d’offrir leur soutien pour cette initiative » indique le phytothérapeute.

Notons que ses médicaments ont l’approbation du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation du Cameroun. Et dans l’optique d’apporter un appui plus conséquent, Dr. Christian Manjombè Eyango baisse les prix de ses produits.

Par Elvis Serge NSAA

Interview

 « La tisane camerounaise détecte le Covid-19 dans l’organisme »

Dr. Christian Manjombè Eyango

Selon le phytothérapeute et promoteur du Gic pour la Promotion des Plantes Médicinales au Cameroun (Proplamécam), quand vous prenez la tisane camerounaise, si le lendemain matin la toux s’arrête, alors vous n’êtes pas atteint par le virus. Si pendant la nuit vous transpirez à grosses gouttes alors vous avez le virus en vous et vous devez continuer le traitement. Si vous n’avez aucune des deux réactions cela signifie que vous n’êtes pas atteint par le virus.

Qu’est-ce que la tisane camerounaise ?

La tisane camerounaise est une plante d’origine africaine qui présente les propriétés thérapeutiques suivantes : très efficace contre les pneumonies d’origine animale ; métabolise la flore intestinale (régule et équilibre les levures) ; détecte la présence de la Covid-19 dans l’organise ; neutralise le virus de la Covid-19 en trois jours. Ce produit doit être conservé au sec ; à l’abri de la lumière et hors de la portée des enfants.

Comment détecter la présence du virus à Covid-19 ? 

Prendre une tasse de tisane le soir : si le lendemain matin la toux s’arrête, alors vous n’êtes pas atteint par le virus. Si pendant la nuit vous transpirez à grosses gouttes alors vous avez le virus en vous et devez continuer le traitement. Si vous n’avez aucune des deux réactions cela signifie que vous n’êtes pas atteint par le virus.

Comment prendre la tisane camerounaise ?

Diviser en trois portions de 02 g chacune. Préparation : préparer une portion dans 1l d’eau pendant 20 minutes écraser deux gros gingembres, plus une gousse d’ail puis après extinction du feu, mettre une cuillère à soupe pleine du mélange dans la tisane, y ajouter un citron découpé en deux morceaux. Laisser infuser 10 minutes et boire chaud. Elle peut être sucrée uniquement au miel. Posologie : Adulte de plus de 15 ans : une tasse ou ½ mug matin et soir après le repas pendant 03 jours. Enfants de moins de 15 ans : une cuillère à soupe par année d’existence matin et soir pendant 03 jours. (Exp : 07 cuillères pour un enfant de 7 ans).

Quelles sont les précautions d’emploi de la tisane camerounaise ?

Il est strictement interdit de consommer de l’alcool pendant le traitement. Il faut également respecter les doses prescrites.

Quels peuvent être les effets indésirables de votre produit ?

Nous pouvons avoir comme effets indésirables, les légers troubles digestifs, le ballonnement dans certains cas.

Propos recueillis par E.S.N

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − 16 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR