Cameroun : la Camnafaw offre le matériel de communication et de bureau au Minproff

Le ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille, Pr Marie Thérèse Abena Ondoa a présidé la cérémonie de rétrocession du matériel destiné à renforcer l’équipement des Centres de promotion de la femme et de la famille (Cpff), le 29 décembre 2020. Ledit don est offert par la Cameroon national association for familywelfare (Camnafaw).

Exif_JPEG_420

Dans le but de renforcer les capacités les Centres de promotion de la femme et de la famille (Cpff) dans la formation des jeunes, la Camnafaw vient de mettre  à la disposition de ses structures des outils de communication.  Le paquet est composé de : 5000 dépliants, 100 affiches de sensibilisation, 04 oriflammes et 03 boîtes à images. Ce matériel permettra de renforcer le système de sensibilisation déjà présent au sein Cpff. Outre cela, cette organisation non gouvernementale dote ses structures du  Minproff du matériel de bureau constitué  de : 05 écrans de télévision de « 43 pouces » chacun, 08 chaises de bureau, 30 chaises visiteurs et  130 chaises en plastiques.

« Nous avons bénéficié d’un matériel de pointe qui va nous permettre encore de renforcer d’avantage nos actions sur le terrain en ce qui concerne le renforcement de nos cibles, leur sensibilisation sur les principales pathologies qu’on a évoqué, et surtout la lutte contre les violences basées sur les genres et aussi la connaissance de certaine thématique qui tendent à rester théorique » a déclaré le Ministre de la promotion de la femme et de la famille, Pr Marie Thérèse Abena Ondoa au terme de cette cérémonie.

Pour le Secrétaire général de la Camnafaw,  Jean Paul Ndoumou, « cette cérémonie est la consécration du partenariat public-privé. L’Etat ne peut pas tout faire. Il faut lui donner un coup de main et c’est ce coup de main que nous apportons par l’apport de ce matériel didactique. Ce n’est que le début, nous allons poursuivre ces différentes actions », affirme –t-il.

D’après la Camnafaw, cette dotation entre en droite ligne dans le cadre du projet« Accélération de la prévention de nouvelles infections auprès des populations clés pour réduire le taux de morbidité et de mortalité lié au Vih d’ici 2020 » qui est un programme pays financé par le Fonds mondial pour la mise en œuvre des activités destinées à lutter de manière efficace et durable contre le Vih/Sida, la tuberculose et le paludisme. La Camnafaw en est le principal bénéficiaire volet communautaire dans le cadre de la subvention 2018-2020.

Camnafaw  cœur de la lutte contre le Vih

Exif_JPEG_420

L’objectif de ce projet est de contribuer à la réduction de nouvelles infections de 60% d’ici 2020 pour la période du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2020. Pour y parvenir, la Camnafaw et ses partenaires, se fondant sur les données épidémiologiques ont identifié des cibles qui, de par leurs comportements jugés à risque, présentent des facteurs de vulnérabilité à même de faciliter une contraction du Vih. Le dernier rapport Camphia 2018 ( il y a 9 fois plus de jeunes filles de 15-24 ans infectées au Vih que de jeunes garçonsde lamême tranche d’âge) a été confortant dans cette logique, ce qui a poussé la Camnafaw et ses partenaires à accentuer des interventions spécifiques à l’endroit de ces cibles identifiées notamment la jeune fille.

Cette opération stratégique telle que pensée, s’est traduite par l’identification des interventions à l’endroit de la jeune fille. Il s’est agi notamment tout au long de la mise en œuvre du présent round, des activités de communication pour le changement de comportement, des activité de lutte contre les violences basées sur le Genre mais aussi, conscient du fait que l’éducation et la santé constituent des piliers de développement, ce projet a contribué à développer dans le cadre de cette phase un ambitieux programme de maintien de 1500 jeunes filles à l’école dans les départements de la Mifi, du Noun et de la Menoua. Il vise à maintenir la jeune fille à l’école car, en éduquant une fille, on donne du pouvoir à toute la nation.

Rappelons que la collaboration entre la Camnafaw et les différents départements ministériels est sous-tendue par des accords de collaboration qui encadrent toute intervention. Celui paraphé entre la Camnafaw et le Minproff a permis de mettre en œuvre des activités de formations qui ont concernées 10 Cpff dans 10 régions, ce qui a permis de capacité près de 153 pairs éducateurs et 45 superviseurs des Cpff. Les modules de formations étaient articulés autour des violences basées sur le Genre et des Ist/VIH et le Sida. C’est donc une nouvelle ère pour la réduction de nouvelle infection au Cameroun.

Albert Bomba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + vingt =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR