Douala : l’hôpital de district de Bonassama regagne la confiance des patients

Grace au relooking intérieur, l’amélioration de l’environnement de l’hôpital, l’affectation de nouveaux spécialistes, l’unique hôpital de district de la ville de Douala 4ème  couvrant une  population de 450 000 habitants, fait la fierté de sa communauté.  Cette formation entend l’appui du Ministère de la santé publique pour la rénovation extérieure de ses bâtiments.

Lire la réaction du  Dr Alphonse Bayiha, Directeur général de l’hôpital de district de Bonassama

Nous avons été marqués par la Covid-19 qui a perturbé la plupart des activités au niveau de l’hôpital. C’est vrai que de plus en plus on a eu un regain au  niveau des fréquentations ce qui a permis de  booster un peu nos activités.  Nous n’avons pas dormir durant cette année.

En dehors de notre activité quotidienne qui est la prise en charge des malades, nous avons essentiellement travaillé sur le relooking de la structure en termes d’amélioration de l’environnement de l’hôpital, nous avons amélioré les conditions de travail de notre personnel.

Certains bureaux sont désormais climatisés. En plus nous avons renforcé notre équipe grâce à l’appui du Ministère de la Santé publique avec l’affectation de nouveaux personnels. Ce qui a nécessité de nouveaux espaces de travail. Nous avons enclenché le processus d’amélioration de l’espace d’accueil et de consultation.  Nous avons procédé à l’amélioration des salaires du personnel.

Il faut noter que la gestion participative de la structure nous permet d’avoir cette satisfaction. Maintenant pour ce qui est de la fin d’année, nous voulons organiser des journées pour l’hôpital, nous prévoyons faire la fête de l’hôpital en début d’année pour  une meilleure adhésion et une meilleure solidarité au sein des équipes et même développé cette amitié entre confrères au sein de la structure.

Pour ce qui est de la gestion communicationnelle, nous allons procéder à une communication horizontale pour nous permettre de mieux communiquer entre nous pour que nul n’en ignore afin que le personnel sache ce qui se passe et se sente vraiment impliquer dans la gestion de l’hôpital.  Donc nous pouvons continuer avec les moyens que nous avons.

En termes de ressources humaines, le Ministère de la Santé, nous a envoyé des médecins qualifiés, notamment un radiologue, un peunomologue et même des médecins généralistes. Donc nous avons actuellement 11 médecins généralistes alors que nous n’en avons que deux il y a quelques mois. Nous remercions le Ministre de la Santé publique pour cela. Nous avons aussi besoin d’un médecin ORL parce que nous avons des patients qui viennent pour cette spécialité et un ophtalmologue.

Nous avons besoin d’être  appuyé par la hiérarchie pour l’amélioration surtout de l’environnement externe de la structure. C’est le seul hôpital de district de la ville de Douala 4è avec à peu près une population couverte de 450 000. »

Par Ghislaine Deudjui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 13 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR