Hôpital District de Nylon – Le Directeur se réjouit de ses performances

Six mois après la première Assemblée générale, organisée le 24 février dernier, la direction de l’hôpital de district de Nylon a réussi à réaliser six sur sept recommandations fixées au cours de cette rencontre.

Environ 150 accouchements par mois, 28 hospitalisations sur 38 en cardiologie, 37 hospitalisations en service haut standing pour seulement 2 décès au cours de ces 6 derniers mois, hausse  de nouvelles hospitalisations, multiplication par deux des chirurgies majeures. Les chiffres sont éloquents. Les performances de l’Hôpital de district de Nylon se sont nettement améliorées au cours des six derniers mois.  Lors de la deuxième Assemblée générale de cette formation sanitaire, mercredi  25 août 2021, la direction a présenté au personnel, les performances de leur structure depuis l’arrivée du nouveau directeur général et du nouveau système managérial mis en place.

Au cours de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre d’une réunion statutaire, qui consiste à maintenir un dialogue permanent entre la direction de l’hôpital et le personnel, le Dr Romuald Hentchoya, médecin en chef et directeur de l’hôpital de district de Nylon (Hdn) s’est réjoui des avancées enregistrées au cours de ces derniers mois. Les recommandations formulées lors de la dernière Assemblée générale ont été réalisées à plus de 90%. 

« En réalit, nous avons réalisé 6 sur 7 recommandations formulées. La première recommandation était la mise sur pied de protocoles qui ont été réalisés sur l’ensemble des services de l’hôpital ; la deuxième recommandation était de réactiver le dialogue entre les personnels sur la répartition des primes et nous avons une tenue plus régulière de la réunion de l’outil indice, où il y a une répartition démocratique des quotes-parts au sein de l’hôpital ; l’autre recommandation avait porté sur la mise en place d’un nouvel organigramme c’est déjà fait ; il y avait également une recommandation axée sur la création d’une plateforme de dialogue avec la communauté. Nous avons créé le bureau de la communication et de la participation communautaire ; nous avons tenu la semaine de l’unité, où on a eu des échanges très fructueux avec la communauté. Ce sont des recommandations qui avaient été bien ciblées et qui ont été atteintes… », S’est réjoui le directeur général de l’hôpital district de Nylon.

Autres points marquants : le renouvellement du bureau de la mutuelle du personnel qui est un signal majeur du retour de la confiance du personnel à la direction, après trois ans d’arrêt d’activités de la mutuelle (Aphdny), la prise en charge des personnels malades au termes de plusieurs années de doléances alors « que cela nous a pris  juste 06 mois pour faire les consultations , rédiger le projet et le faire adopter par une délibération du comité de gestion », nous indique-t-on.

L’état actuel de la riposte à la Covid-19 à l’hôpital de district de Nylon, indique  plus de 2000 personnes vaccinées, un taux de couverture vaccinale du personnel de 72% pour la 1ère  dose, des formations sur le renforcement de l’hygiène hospitalière et la mise en œuvre de la politique « wash ».

En outre, la direction s’est aussi affirmée sur la présentation du fruit des concertations de tous les services sur les stratégies et actions à mener pour améliorer davantage l’offre des soins et services pour le 2ème  semestre 2021, ainsi que l’octroi à tous les services d’un important lot de draps hospitaliers pour concrétiser le renforcement de la qualité de l’offre des soins,  une meilleure collecte et un meilleur suivi de tous les indicateurs sanitaires et un feedback positif de la hiérarchie.

Ghislaine DEUDJUI

Interview

« Les indicateurs sanitaires sont quasi tous en hausse »

Dr Romuald Hentchoya, Directeur de l’hôpital de district de Nylon

Six mois après la première Assemblée générale, quelle appréciation faites-vous ?

Bilan globalement très  positif. Les indicateurs sanitaires sont quasi tous  en hausse en dehors de deux secteurs où nous avons enregistré une baisse de la fréquentation. Nous avons quasiment une augmentation constante de la fréquentation en particulier dans l’axe prioritaire mère-enfant où nous avons pratiquement eu une augmentation de 35% de l’activité.

Que dire après un tel constat ?            

Une lecture un peu plus attentive de ses résultats permet quand même de tirer quelques leçons. La première, c’est qu’effectivement le rapprochement avec la communauté qui a été initié lors de la semaine de l’Unité, s’est  réellement marquée par une augmentation significative de la fréquentation. Et,  durant la semaine de l’Unité, nous avons invité les leaders de la communauté et les membres du Comité de gestion qui nous ont permis de réaliser que la communauté riveraine de l’Etat se sentait un peu délaisser dans un certain nombre d’initiatives de l’hôpital.  Donc, nous avons mis sur pied  le comité des usagers et un bureau de la communication et de la participation communautaire. Donc, la première leçon c’est le dialogue avec la communauté qui a eu un impact immédiat sur une reprise de la fréquentation.  La deuxième leçon, c’est diversifier l’offre de soins  qui  ne demande pas toujours de gros investissements. Il a fallu agir non seulement sur les procédures et les protocoles de soins. On a multiplié les réunions d’harmonisation et de procédures.  Mais il a également fallu agir sur les pratiques. C’est ainsi qu’on a observé quelques pratiques illicites notamment, le détournement des patients pour lesquels le comité anticorruption a redoublé d’intensité. Et,  au fur et à mesure que nous avons réprimé ces mauvaises pratiques, nous avons pu enregistrer une hausse des recettes.

Concernant cette Assemblée générale, quelle est sa périodicité ?

C’est une réunion qui a vocation à être semestriel  mais en fonction  des institutions on peut la rendre un peu plus fréquente en général. Il s’agit d’une réunion qui vient à la suite du comité médical qui est l’instance de concertation des médecins, des majors, de tous les services infirmiers… et ces deux réunions permettent de préparer la réunion du comité de gestion qui est  l’Organe suprême de l’institution et c’est d’ailleurs  cette réunion qui aura  lieu la semaine prochaine. Elle est présidée par le président du Comité de gestion, le maire de la commune d’arrondissement de Douala 3ème, M. Epoupa Valentin.

Propos recueillis par Ghislaine DEUDJUI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 3 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR