Centre National de Transfusion Sanguine

Pr. Tetanye Ekoe, nouveau, Président du Comité de Gestion et Emmanuel Maïna Djouldé, nouveau Directeur General adjoint

Ils ont été nommés ce 30 aout 2021 par décret présidentiel. L’ex doyen de la Faculté de médecine de l’Université de Yaoundé I est le tout premier Président du Comité de Gestion du Centre National de Transfusion Sanguine,

Une nouvelle page s’ouvre au Comité National de Transfusion Sanguine. La création d’un nouveau poste du Président du Comité de Gestion. Le dévolu du Président de la République est tombé sur le Pr Tetanye Ekoe, autrefois doyen de la faculté de médecine de l’Université de Yaoundé 1 et ex-Vice-président de l’Ordre des médecins du Cameroun. Âgé de plus de 65 ans, ce titulaire d’un doctorat en médecine est un pédiatre hématologiste, diplôme obtenu en 1981 à l’université de Louvain en Belgique.

Quant à Emmanuel Maïna Djouldé, le nouveau Directeur General, il était avant cette nouvelle fonction Inspecteur général des Services administratifs au ministère de la Santé publique depuis 2019.

Le CNTS

Le Centre national de transfusion sanguine, (Cnts), recueille le sang d’un être humain appelé «donneur». Ce sang est destiné à être administré à un être humain malade appelé «receveur». Ils comprennent le sang total, les concentrés globulaires, les concentrés plaquettaires, le plasma et ses produits dérivés. En ce qui concerne l’hémovigilance, c’est l’ensemble des procédures de surveillance, d’évaluation et de prévention d’incidents et des effets indésirables survenant chez les donneurs ou chez les receveurs de produits sanguins. Elle porte sur l’ensemble de la chaîne transfusionnelle : de la collecte des produits sanguins au suivi des receveurs. Le Centre est un établissement public à caractère scientifique, doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Le Centre est l’opérateur unique en matière de transfusion sanguine sur toute l’étendue du territoire national. A ce titre, il assure la coordination des démembrements régionaux et des unités opérationnelles. Le Centre a pour mission d’assurer la disponibilité et l’accessibilité aux produits sanguins de qualité sur toute l’étendue du territoire national.

Le Centre national de transfusion sanguine est chargé de la mobilisation et du marketing social en faveur du don éthique de sang; de la collecte, de la qualification biologique, de la préparation, de la conservation, du stockage, du transport et de la distribution des produits sanguins; de la sécurité transfusionnelle; de l’importation et l’exportation du sang humain ou de ses dérivés à des fins thérapeutiques ou de recherche, conformément aux lois et règlements en vigueur ;  de la formation du personnel technique dans les différents domaines de la chaîne transfusionnelle; de la recherche liée à son domaine de compétence; de l’application de la règlementation relative aux conditions d’ouverture et aux modalités de fonctionnement des dépôts de sang; de l’offre des prestations qui correspondent à sa vocation ou à ses attributions ; de toutes autres missions qui lui sont confiées par le gouvernement.

Organisation

Le Comité de gestion du Centre comprend huit membres. Outre le Président, le Comité de Gestion du Centre est composé ainsi qu’il suit : un représentant de la Présidence de la République; un représentant des Services du Premier Ministre; un représentant du Ministère en charge de la santé; un représentant du Ministère en charge des finances; un représentant du Ministère en charge des investissements publics; un représentant du Ministère en charge de l’administration territoriale; un représentant du personnel élu par ses pairs. Les membres du Comité de gestion sont nommés par décret du président de la République, sur proposition des administrations auxquelles ils appartiennent, pour un mandat de trois ans, éventuellement renouvelable une fois.

Le Président du Comité de gestion bénéficie d’une allocation mensuelle, ainsi que des avantages. Le montant de l’allocation mensuelle, ainsi que les avantages, sont fixés par le Comité de gestion, conformément à la réglementation en vigueur. Les membres du Comité de gestion bénéficient d’une indemnité de session fixée par une résolution du Comité de gestion, dans la limite des plafonds définis par la réglementation en vigueur. Ils peuvent prétendre au remboursement des dépenses occasionnées par les sessions, sur présentation des pièces justificatives. Le Comité de gestion peut allouer à ses membres, des rémunérations exceptionnelles pour les missions et mandats qui leur sont confiés, ou autoriser le remboursement des frais de voyage, déplacements et dépenses engagées dans l’intérêt du Centre. Le Comité de gestion définit, oriente la politique générale du Centre et en évalue la gestion, dans les limites fixées par ses missions et conformément à la réglementation en vigueur.

Jean-Claude KENDEG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit + 5 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR