Lutte contre le paludisme : 17 millions de Milda en cours de distribution aux ménages camerounais

Ces chiffres ont été révélés au cours d’un point de presse donné le 21 juin 2022 par le Ministre de la Santé Publique, le Dr MANAOUDA Malachie. Lancée officiellement le 5 juin 2022 dans la partie septentrionale du pays, la première phase de distribution des moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (Milda) dans la partie septentrionale débutée le 5 juin va courir jusqu’en août 2022.  Les Régions de l’Est, du Littoral et de l’Ouest prendront le relais à partir de septembre 2022. La troisième phase sera consacrée aux Régions du Centre du Nord- Ouest et du Sud-Ouest, et devrait se dérouler au cours de l’année 2023.

Dans sa lutte contre le paludisme qui est l’une des principales causes de morbidité et de mortalité au Cameroun, le Ministère de la santé publique, à travers le programme national de lutte contre le paludisme, organise depuis le 05 juin 2022, la 4e campagne de masse de distribution gratuite dès MILDA. Cette dernière bénéficie du financement de l’État et de ses partenaires notamment le Fond mondiale de lutte contre le paludisme, le VIH/SIDA et la tuberculose. Face aux médias cet après-midi, le Minsanté a fait état du déroulement de la campagne à plus de 15 jours depuis son début. Selon le ministre de la santé publique, Manaouda Malachie, À ce jour, pour les cinq districts de santé de la région de l’Adamaoua impliqués sur les huit planifiés, 182 231 ménages ont été servis soit un taux de couverture des ménages de 111% pour un ratio de population couverte de 94,4%. Dans la région de l’Extrême-Nord, pour 20 districts de santé, 742, 395 ménages ont reçu des MILDA, soit un taux de couverture de 105,8%, pour un ratio de population couverte de 93,5%. En ce qui est de la région du Nord, pour les 10 districts de santé impliqués, 462 281 ménages ont été servis, soit un taux de couverture de 107,9% et un ratio de population couverte de 96,1%. ‹‹ Il est à noter que les distributions continuent dans ces districts de santé de la phase 1, jusqu’au 30 août 2022 ››, explique le ministre de la santé publique, Manaouda Malachie.

De manière générale, cette campagne vise à distribuer 16 756 200 MILDA dans les ménages du Cameroun. Les types de moustiquaires distribuées pour cette campagne sont entre autres les MILDA standards, les MILDA + PBO et les MILDA New generation. ‹‹ Le choix des types de MILDA à distribuer au cours de cette campagne a pris le pari d’une conformité au profil de résistance des moustiques aux insecticides observés dans chaque district de santé. Cette campagne est l’occasion de renouveler le stock de MILDA qui ont perdu leur efficacité avec le temps ››, ajoute le Minsanté. Ces MILDA sont livrées par la Fondation IDA, l’agent d’approvisionnement du Fond mondial. À cet effet, 13 121 900 MILDA sont financées par le Fond mondiale et 3 634 300 par le gouvernement.

En effet, cette 4e campagne qui se déroule en 3 étapes et dont la première phase est en cours dans le septentrion vise à doter les ménages des MILDA en couverture universelle soit un ratio d’une moustiquaire pour deux personnes. Pour son utilisation, après sa réception, il est conseillé d’étaler le MILDA à l’air libre et à l’ombre pendant 24 heures, puis l’installer au-dessus de chaque espace de couchage et fermer immédiatement les trous à l’aide d’un fil et d’une aiguille lorsqu’elle est trouée. Lorsque la moustiquaire devient sale, il faut la laver avec de l’eau et du savon de ménage uniquement sans utiliser de détergent, l’étaler à l’air libre et à l’ombre sur une surface propre et plate puis la réinstaller au-dessus de l’espace de couchage.

Le rôle des médias

Dans l’optique d’assurer une réussite optimale à cette opération, les médias sont au cœur de la dynamique de cette campagne. En effet, ils doivent informer et sensibiliser les populations durant tout le déroulement de la campagne. De par leurs missions, ils sont appelés à donner la bonne information aux populations sur le déroulement des activités de dénombrement, de distribution, d’utilisation effective et d’entretien des MILDA par les populations bénéficiaires. ‹‹ Donnez la bonne et parfaite information, utile pour les populations, car vous êtes nos relais privilégiés d’informations auprès d’elles. Continuez donc à assumer vos responsabilités d’information, nous assumeront les autres également. Encouragez les populations, dans vos tribunes, à recevoir les agents de dénombrement et de distribution, des MILDA dans leurs ménages ainsi qu’à installer et à dormir chaque nuit sur ces moustiquaires ››, explique le Minsanté. Il est question d’informer et d’obtenir l’adhésion de 100% des populations aux opérations de distribution des MILDA en campagne, afin de susciter l’amélioration des connaissances et comportements favorables à l’acquisition de ces dernières et à leur utilisation par les ménages.

Selon le Minsanté, la réussite de cette campagne repose sur la mise en œuvre effective de toutes les actions de communication prévues et de l’implication des acteurs de la communication en particulier les professionnels des médias. Le Minsanté en appel alors à la collaboration de tous afin d’accomplir intégralement les tâches qui sont assignées à chaque maillon de la chaîne, pour que recule le paludisme au Cameroun.

Divine KANANYET

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + 13 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR