Perte en vies humaines Une autre tragédie frappe les populations de l’Adamaoua

Plusieurs personnes viennent de perdre la vie, suite à un accident de la route, au niveau de la falaise de Mbé, sur la nationale n° 1. Le bilan provisoire fait état de quatre morts dont trois adultes et un enfant d’environ cinq ans. Un accident de trop qui vient endeuiller de nombreuses familles.

Les routes du septentrion autrefois considérées comme les plus sécurisées, deviennent de plus en plus accidentogènes. Dans l’Adamaoua, les sexions Ngaoundéré-Meiganga et Ngaoundéré-Mbé font aujourd’hui parti des plus mortels du septentrion. Dans cette partie, en l’espace d’un mois, déjà trois (03) accidents mortels enregistrés.

La matinée du mercredi 28 juillet 2021 aura été néfaste pour certains passagers du bus de la compagnie de transport Danay Express en provenance de Yaoundé, pour Garoua. Selon les témoignages recueillis auprès des rescapés, le pire s’est produit après un dépassement mal négocié au niveau de la falaise de Mbé. «L’accident est arrivé après avoir dépassé un camion au niveau de la falaise. Il n’allait pas tellement vite. Je ne sais pas ce qui s’est passé au juste, mais je pense que c’est un problème de freins », raconte une rescapée de cet accident survenu ce mercredi, autour de 11h.

A l’hôpital régional de Ngaoundéré où les blessés et les victimes ont été conduits, l’on parle de trois cas d’accidents mortels dans la région en moins de trois semaines. «Les accidents deviennent de plus en plus récurrents dans la région. Nous sommes à plus de 3 accidents ces dernières semaines, laisse entendre Dr. Mamoudou, directeur de l’hôpital régional de Ngaoundéré. Avant d’ajouter que « Le bilan de cet accident fait état de 4 décédés qui sont déjà dans notre morgue, 06 sont en réanimation, 3 sont en train d’être opérés et quelques blessés qui sont pris en charge actuellement au niveau des urgences. Voilà, le bilan en attendant la réévaluation. Les premiers cas sont arrivés autour de 11h30 ».

Selon des témoins, la compagnie de transport impliquée dans ce nouvel accident est connue pour ses chauffeurs adeptes de l’excès de vitesse et des dépassements intempestifs et hasardeux. Ce qui remet au goût du jour, la lancinante question de la formation des chauffeurs sur nos axes routiers. 

Jean BESANE MANGAM

Une réflexion sur “Perte en vies humaines Une autre tragédie frappe les populations de l’Adamaoua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − cinq =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR