Vaccination Contre la Covid-19: 30 millions de dollars pour booster la vaccination contre la covid-19 au Cameroun

Lors de son passage au Centre de vaccinations internationales de Yaoundé, le Vice-Président de la Banque mondiale pour l’Afrique Centrale et de l’Ouest, Ousmane Diagana a déclaré que cette somme sera allouée à l’Etat du Cameroun pour qu’une stratégie de communication efficace soit mise en place, pour que les populations viennent se faire vacciner.

Ce lundi 13 septembre 2021, le Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique Centrale et de l’Ouest, Ousmane Diagana s’est rendu dans les locaux du Centre de vaccinations internationales de Yaoundé, pour évaluer les grandeurs et les faiblesses de la campagne de vaccination contre le coronavirus au Cameroun. Il était accompagné du ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, du ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie. Ils ont été accueillis par le directeur du Centre de vaccinations internationales, le Dr. Yanne Emmanuel Ntsobe Njoh.

Après une séance de travail dans le cabinet du Secrétaire permanent du Programme élargi de vaccination (Pev), le Dr Tchokfe Shalom Ndoula, ils ont visité les locaux du centre. « Je me suis réjoui de noter qu’après un début timide, les populations répondent maintenant à la campagne de vaccinations », a déclaré le Vice-Président de la Banque mondiale pour l’Afrique Centrale et de l’Ouest, Ousmane Diagana. Il faut noter qu’au Cameroun, à peine 03% de la population est vaccinée.  A cet égard, la Banque Mondiale veut mobiliser 30 millions de dollars supplémentaires pour booster la campagne de vaccination contre la Covid-19 au Cameroun. Pour cette nouvelle ambition de la Banque mondiale porte ses fruits, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, a promis qu’il va associer dans la campagne de sensibilisation et de communication, les différents leaders communautaires et les personnels de santé parce qu’ils sont plus proche des ménages. « Nous allons utiliser les agents de santé communautaire, parce qu’ils sont dans les ménages, ils connaissent les entraves à la vaccination. C’est à eux qu’il faudrait s’adresser », confie le Minsanté. Jusqu’à présent, le bénéfice de la vaccination ne profite qu’à ceux qui sont vaccinés.

Vacciner 5 millions de camerounais

Pour que cela commence à avoir un effet sur la libération des services de santé ou sur l’économie, il faut au moins monter à 3%. Or en ce moment on n’a pas atteint 1% si on doit prendre en compte la population totale », explique le Secrétaire permanent du Programme élargi de vaccination (Pev), le Dr Tchokfe Shalom Ndoula. L’objectif est de vacciner 5 millions de camerounais d’ici la fin de l’année. Le taux de consommation global des vaccins anti Covid-19 est seulement de 15,07% selon les statistiques officielles. En effet, sur 591 mille doses de vaccin obtenues par le Cameroun, seules 89 mille 180 ont été injectées au 16 juin. De fait, plus de 61 jours après le lancement de cette vaccination, le pays n’a consommé que 26,4% du stock Sinopharm disponible et 9,4% des vaccins de marque Astra-Zeneca. Du 7 au 11 juillet 2021.

Pour cela, le gouvernement entend utiliser les spots TV et radio pour informer, persuader ; les relais communautaires, les leaders d’opinion, religieux et des partis politiques. Par ailleurs, la communication de proximité sera de mise. « Nous allons échanger avec les gens avant une séance de vaccination, répondre à leurs questions ; communiquer pour stimuler un changement de comportement », déroule le Dr Tchokfe Ndoula. Des supports de communication visuels avec les affiches, les dépliants, les flyers, des boites à images ne sont pas en reste. A noter que le Cameroun dispose de 244 centres de vaccination et des équipes fixes dans les 191 Districts de santé.

La grande mutation

Le Centre de Vaccinations Internationales de Yaoundé (CVIY), est implanté au quartier Messa, dans le deuxième arrondissement de la ville aux sept collines. Ce centre a reçu un coup de neuf. Les bureaux, les salles d’eau, le revêtement du sol, les plafonds, les murs, entre autres, ont subi un toilettage. Cette infrastructure participe désormais à l’amélioration de l’offre des soins de vaccination de la ville de Yaoundé. Construit selon les normes environnementales, il répond aux exigences sécuritaires et respecte les normes d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Le nouveau cadre de travail allie modernité, confort et convivialité. Dans l’enceinte de la structure, un cadre de vaccinations a été aménagé. L’ambiance qui règne dans le bâtiment est bon enfant. Une fois à l’accueille de cet édifice, les rires accueillent les usagers. Une dizaine de personnes sont présentes sur le lieu. Le chef de Centre de vaccinations oriente les usagers. L’espace d’attente pour les vaccinations de ce service est particulièrement aéré, avec un dispositif d’hygiène installé dès l’entrée de la salle.

Elvis Serge NSAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 6 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR