Vaccination contre le Covid-19 – Les Moto taximen prêchent le bon exemple

Certains conducteurs de moto taxi dans la ville de Yaoundé ont reçu leur dose de vaccin contre la pandémie. Ceci, après avoir boycotté deux rendez-vous.


Ils sont seulement une dizaine de Mototaxi men venue pour prendre leur dose de vaccin contre le Covid-19, le dimanche 06 décembre 2021 au palais de sport à Yaoundé. Pour la vaccination dans ce secteur d’activités, plus de dix milles (10 000) doses de vaccins ont été sécurisé pour être utilisé, à en croire Dr Edzoa Essomba Brice, coordonnateur du Programme Elargi de Vaccination (Pev) pour le Centre. La séance a débuté par un entretien entre le coordonnateur et les chefs secteurs Mototaxi de la cité capitale. « Il était d’abord question pour nous les présidents d’être vaccinés en premier lieu avant que nos amis ne viennent se vacciner à leur tour. C’est ce que nous étions entrain d’expliquer au coordonnateur », confie le président des syndicats Moto taxi de Yaoundé.

Après l’échange, place au personnel santé. Celui-ci a procédé à la vaccination des premiers volontaires. Pour la circonstance, il leur a été administré le vaccin Astra Zeneca. Les motivations au vaccin sont variées, selon chaque moto taxi man. « Je me suis fait vacciner parce que nous les moto taximen sommes beaucoup exposés à la maladie. Quand on porte un client, on ne sait pas si le client est malade et le client lui, à son tour, ne sait pas aussi si celui qui le porte sur sa moto est malade. Voilà pourquoi j’ai décidé de me faire vacciner pour protéger le client et moi-même », explique Alphonse Dong Dong Awassatou, mototaxi man au quartier Mbankomo. « J’ai vu mes proches mourir du covid-19. J’ai vu la vérité en face. Le corona virus est bel et bien là. J’ai vu dans les journaux certaines réalités et c’est ce qui m’a poussé à mes faire vacciner contre la maladie », a martelé le président des syndicats des moto taximen de Yaoundé, Edoa Mandeng. Un engagement de la part des conducteurs de mototaxi qui appelle à l’implication de tous.

L’initiative est géante pour les membres du Programme élargi de vaccination. Ils envisagent vacciner plus de cinq milles (5000) moto taximen dans la ville de Yaoundé.  Et ce n’est pas tout. D’autres secteurs d’activités sont dans le viseur. « Après les moto taximen, nous allons cibler les enseignants qui sont dans les écoles, les étudiants. Nous allons aussi cibler les hommes de la sécurité, pour également protéger cette catégorie professionnelle », a confié le coordonnateur du Pev pour le centre, Dr Edzoa ESSOMBA Brice. Pour lui, l’implication des conducteurs de mototaxi dans la vaccination est une autre victoire. « Ce sont ces conducteurs qui portent les malades pour les amener à l’hôpital. Alors, s’ils se sont engagés dans la vaccination, je pense que nous avons énormément gagné dans la bataille contre la pandémie du covid-19. Nous allons nous mettre à leur disposition. Aussi tôt qu’ils auront besoin du vaccin, aussi tôt nous seront présents », conclut-il.  Il faut ajouter à cela que deux vaccins seront utilisés pour la circonstance. Notamment, le vaccin Astra Zeneca et Sinopharm.

Rebara Habra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze + 5 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR