Coronavirus: Plaidoyer régional de la communication en faveur de la vaccination contre le covid-19

Alors que la région de l’Est occupe désormais le 3e rang sur le plan national en termes de vaccination contre le Covid-19, les autorités entendent revisiter la stratégie de riposte pour demeurer perspicace.

Avec l’avènement du variant Delta qui circule déjà dans notre pays, l’objectif du Gouvernement demeure l’atteinte d’une immunité collective à travers la vaccination de la majorité des camerounais cibles.  C’est dans cette optique que vendredi 10 septembre 2021, autorités administrative, municipale, religieuse, traditionnelle, personnel de santé, enseignant, journaliste et membres d’association communautaire ont été réunis autour d’une même table pour redoubler d’efforts, non seulement à travers le respect des mesures barrières, mais aussi et surtout par l’acceptation de la vaccination qui permet de protéger contre les formes graves de la maladie à coronavirus. Les échanges étaient l’occasion de revisiter et d’adapter à la stratégie de riposte multisectorielle, les actions et orientations de communication qui permettront à la région de l’Est d’être toujours perspicace dans la lutte contre la pandémie.

 

Alors que la situation épidémiologique affiche au 01er septembre 2021 les données suivantes : cumul tests effectués : 125 749, cas positifs : 4310, Guéris : 4199 ; cas actifs : 41 ; Décès : 70 ; Personnels de santé infectés : 172 ; Personnels de santé décédés : 03 ; Femmes enceintes : 14 ; Femmes enceintes décédées : 00.

 

Le vaccin AstraZeneca a déjà été administré à 34 500 personnes ; le vaccin Sinopharm à 11 500 personnes ; Johnson & Johnson à 7 200 personnes. A l’issue des deux premières vagues, plusieurs leçons ont été tirées notamment : la communication de proximité en langue locale ; la mise à contribution des autorités administratives, religieuses et traditionnelles ; la tenue régulière des réunions de coordination d’évaluation et d’information à tous les niveaux ; l’activation des comités d’hygiène dans les formations sanitaires ; l’implication des collectivités territoriales décentralisées et des partenaires ; la mise à contribution des syndicats de transporteurs aux niveaux des frontières.

 

Ce qui a donné naissance aux perspectives suivantes : réunion de concertation de toutes les parties prenantes sur la question de recherche opérationnelle dans la région de l’Est ; consolidation du plan de riposte régional pour la troisième vague ; la préparation de la rentrée scolaire (avec la désinfection des établissement, la sensibilisation à la vaccination en milieu scolaire) ; l’atelier d’harmonisation des données Covid ; l’intensification de la Pci dans les formations sanitaires avec la redynamisation des comités d’hygiène.

La difficulté majeure qui a été évoquée autour des échanges. Il s’agit de l’absence de promptitude dans la remontée des données des listes linéaires par les districts de santé.

Murielle ESSON EBANGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 2 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR