Hôpital régional de Ngaoundéré: désormais un scanner disponible

Les populations exultent et espèrent se faire soigner sur place au lieu de subir les tracasseries liées aux déplacements pour Garoua ou Yaoundé. Désormais, les séances de dialyse se feront sur place et les malades pourront être facilement assistés par les membres de leur famille.

Depuis quelques mois, l’hôpital régional de Ngaoundéré était considéré par certains des usagers comme un « grand corps malade » du fait du non fonctionnement de cet outil hautement important dans le dispositif des soins. Les patients ayant le besoin du scanner était contraints de se rendre soit à Garoua, Bertoua ou Yaoundé pour suivre le traitement.

Avec la réception de ce matériel de première importance, l’hôpital régional de Ngaoundéré relance sa machine et les populations environnantes nécessitant ce volet de la médecine trouveront certainement satisfaction.

Deux mois après la visite du ministre de la santé dans cette formation sanitaire, les promesses faites commencent à être tenue. En rappel, devant la presse, le patron de la santé avait tenu à rassurer les hommes de média et les populations en ces termes, « Nous avons noté les problèmes les plus urgents et nous promettons apporter un certain nombre de solutions qui sont déjà disponibles. Nous prendrons des dispositions pour que petit à petit, nous améliorions l’état de l’hôpital qui nous préoccupe. Nous avons des financements disponibles ». L’arrivée du scanner à l’hôpital régional de Ngaoundéré sonne comme la concrétisation des promesses faites.

Dans la ville de Ngaoundéré, la nouvelle est accueillie avec une très grande joie. Certains ont vite fait des voices qui sont dispatchés dans les groupes whatsApp pour saluer la réception de ce matériel de pointe. Ainsi, on peut entendre, « Je voudrais vous dire que Dieu a exhaussé nos vœux. S’il plaît à Dieu, nos souffrances seront allégées pour aller faire le scanner et la dialyse à Garoua. Nous aussi, on vient de nous installer ça à l’hôpital central de Ngaoundéré. Le gouvernement de la république a tenu à sa parole ».  Et à Douena de renchérir, « C’est une très bonne nouvelle pour nous. Tout récemment, un enseignant de l’Université de Ngaoundéré est décédé dans le train parce qu’il se rendait à Yaoundé pour ses séances de dialyse. Si on avait ça ici, je ne crois pas que ce malheur allait frapper la communauté éducative ».

A l’hôpital régional de Ngaoundéré, les responsables attendent de prendre toutes les précautions pour sa mise en service et le remplacement de la climatisation. « Nous avons effectivement réceptionné le scanner et tous ses accessoires (ndlr). Nous attendons à le rendre vraiment opérationnel après remplacement des climatiseurs et la mise en terre. Il nous faut aussi signer un contrat avec une entreprise agréée pour l’ensemble des appareils de l’hôpital », déclare Dr. Mamoudou, directeur de l’hôpital régional de Ngaoundéré.

En attendant l’opérationnalisation de son utilisation, la nouvelle de la réception de ce scanner est une véritable bouffée d’oxygène pour les patients. Ils pourront donc, se prendre en charge sur place.

Jean BESANE MANGAM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 7 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR