Garoua : Les moto-taximen se forment aux premiers secours

0
30

Ils ont suivi hier, 24 janvier 2023, une formation sur les thématiques telles que, l’évaluation de l’état des victimes, l’alerte des secours et enfin le secours des victimes. Des thématiques qui prouvent à suffisance, l’importance de la maitrise de ces gestes dans le secteur des transports notamment, celui des mototaxis

Selon le rapport global de sécurité routière dans le monde, les accidents de la circulation routière causent 1,2 millions de morts et 50 millions de blessés chaque année. Plus de 90% des décès surviennent dans les pays à faible revenu ou intermédiaire à l’instar du Cameroun. Sur place, une étude faite par le Cabinet CYSCOM en collaboration avec la Gendarmerie nationale, révèle par exemple qu’au cours de l’année 2019, 1.533 accidents se sont produits avec 627 décès enregistrés. Des décès qui sont généralement la résultante de la non maitrise des gestes de premiers secours à pratiquer chez les victimes. La ville de Garoua dans la région du Nord, dispose selon les statistiques du Syndicat national de Mototaxis, de 1500 mototaxi-men. Ils sont présents en longueur de journée et de nuit sur les différents axes routiers transportant de vies humaines. Réagir promptement en cas d’accident est un impératif, d’où le sens donné à l’organisation à leur intention, de la formation sur les gestes de premiers secours.

Selon Henri Mengue Bidzogo, sapeurs-pompiers de France, il est question de donner des armes nécessaires aux motos-taximen de la ville de Garoua, afin de parer à toute éventualité. « L’idée de mettre en place de ce vaste programme s’explique par l’accroissement du nombre de pratiquants dans ce secteur d’activité. Nous avons constaté que sur l’ensemble du territoire, le secteur des mototaxis est devenu une force indiscutable dans les zones urbaines et rurales. Lorsque ce n’est pas eux qui sont à la cause des accidents, ils sont les premiers à arriver sur les lieux. Il est donc hautement important de les former sur les gestes de premiers secours en cas d’accident », explique le formateur. Les gestes de premiers secours représentent l’ensemble des techniques d’aide apportée aux personnes victimes d’un accident, d’une catastrophe, d’un problème de santé ou d’un problème social compromettant leur état de santé. Des techniques d’une importance capitale car « elles permettent d’apporter des réponses efficaces devant un danger vital et ont comme objectif d’en minimiser les conséquences tout en assurant la survie des personnes en leur prodiguant des premiers soins de secours », répond le formateur au cours des séances de questions réponses.

Ambassadeurs de bonne conduite

En salle, des simulations faites par les sapeurs-pompiers, permettent aux motos-taximen venus près de 200, assister à cette formation de mieux appréhender les contours du secourisme. Il s’agit précisément de la chaine de secours jusqu’à la prise en charge par les services d’urgence spécialisés. 05 modules qui font partie de la généralité des cas rencontrés au quotidien ont été présentés, à savoir l’immobilisation d’un membre supérieur au moyen d’une écharpe, la prise en charge d’une plaie hémorragique, la position latérale de sécurité (PLS), le massage cardiaque et le retournement d’urgence à deux sauveteurs. Cette formation sur les gestes de premiers secours organisée par l’entreprise MBH en collaboration avec le ministère de la Jeunesse et de l’éducation civique, rentre dans le cadre du projet national de promotion et d’acquisition de bonnes pratiques professionnelles et de gestes de premiers secours aux conducteurs de mototaxis en cas d’accident sur la voie publique. Il est question de faire des motos-taximen, des ambassadeurs de bonne conduite sur la voie publique.

Ursule KEIMBA

 

 RÉACTIONS. 

Henri Mengue Bidzogo, Sapeur-pompier de France, formateur 

« Il faut que les gestes de premiers secours soient pratiqués au quotidien »

Les accidents sur la voie publique se produisent de plus en plus en grand nombre. Le secteur des mototaxis va aussi grandissant sur l’ensemble du territoire. Les moto-taximen abordent les zones urbaines et les campagnes, et quand ce n’est pas eux qui sont à la cause des accidents, ils sont toujours les premiers à arriver sur les lieux. Du coup, nous avons jugé qu’il était important de les outiller sur les gestes de premiers secours, afin de sauver des humaines vies. Les différentes thématiques abordées au cours de cette formation et les questions d’incompréhension des acteurs nous ont permis de savoir qu’il y avait vraiment un besoin dans le sens de leur former. L’utilité de cette initiative ce qu’elle soit pérenne. Qu’on puisse revenir évaluer ce qu’ils ont reçu, qu’est-ce qu’ils ont pratiqué et les difficultés rencontrées afin de voir comment il faut modéliser et recycler d’autres acteurs du même domaine. Nous agissons pour sauver.

Salihou Djibrilla, Moto-taximan 

 « Je sors de cette formation bien outillé »

Avant mon arrivée à cette formation, il y avait plusieurs choses que je ne connaissais pas, lorsqu’on parle des gestes de premiers secours. Nous avons tendance à soulever les victimes d’accident sans aucune technique, permettant de leur maintenir en vie, en attendant l’arrivée des secouristes. J’ai appris comment immobiliser un membre supérieur au moyen d’une écharpe, la prise en charge d’une plaie hémorragique et la position latérale de sécurité. Des techniques très importantes à connaitre pour nous qui sommes tout le temps sur le terrain. Aujourd’hui, je sors outiller et capable de relever les défis qui s’imposent à nous.

Danyanbe Moustapha, Moto-taximan 

 « Nous demandons aux autorités compétentes de nous accompagner »

La formation sur les gestes de premiers secours que nous avons reçus est certes importante pour nous, mais nous demandons aux autorités compétentes de nous aider. Cela va dans le sens de l’encadrement total des acteurs intervenants dans le secteur de moto-taxis. On nous pointe toujours du doigt d’êtres à la cause des accidents de la circulation, de ne pas porter secours comme il se doit aux victimes, c’est justement parce que nous ne disposons pas de capacité nécessaire pour le faire. Nous suggérons aux autorités de mettre en place une stratégie, qui va permettre de former les populations sur les gestes de premiers secours, dès leur entrée à l’auto-école. Ainsi, nous pourrons avoir des personnes bien aguerries et aptes à réagir face aux sinistres.

Propos recueillis par UK

 

Comments are closed.

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR