Innovation – Une application pour valoriser la médecine traditionnelle

Développée par le Dr. Temfack Vopé Ronyl, naturopathe et diplômé de l’International Institute for Complementary Therapy au Canada, l’application appelée Global Health Services (GHS) permet aux patients d’introduire  leurs symptômes et de bénéficier d’un diagnostique virtuel grâce aux programmes d’intelligence artificielle. Outre cela, cette application est une plateforme qui regroupe tous les professionnels de la médecine traditionnelle au Cameroun, offrant la possibilité de prendre un rendez-vous et d’acheter un médicament traditionnel certifié. 

L’état de Martin Ngounou empirait de jour en jour. C’était en août 2021. Celui-ci était incapable de garder le peu de nourriture qu’il parvenait à avaler. La température avait beau atteindre près de 30 °C, Martin Ngounou était gelé. Ce courtier de 24 ans souffrait alors de la fièvre typhoïde, une maladie qui commence par une inflammation intestinale et qui peut s’avérer fatale. « Je ne pouvais pas attendre dans un centre médical, vous n’êtes jamais sûr de voir un médecin quand vous vous y rendez. Vous attendez assis en souffrant, il y a 30 personnes devant vous, et le médecin doit toutes les voir avant vous parce que les centres médicaux prennent souvent les patients par ordre d’arrivée, même avec un rendez-vous. » Martin Ngounou était cloué au lit depuis quatre jours quand son cousin lui a parlé d’une application Global Health Services, disponible sur Play-store, qui fait des consultations virtuelles.

Il a téléchargé l’application GH, cinq minutes, après, il a été  pris en charge par le naturopathe, Temfack Vopé Ronyl, créateur de l’application Global Health Services (GHS). En effet, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19, et d’autres maladies endémiques ; pandémiques et tropicales, Temfack Vopé Ronyl, a créé en avril 2020, une start-up camerounaise appelée Global Health and Service. Cette application est une plate-forme entière dédiée à la médecine. C’est une application où se rencontre : médecins, docteurs et patients. Avec l’application Global Health and Services (GHS), vous pourriez : introduire vos symptômes et vous faire diagnostiquer virtuellement grâce aux programmes d’intelligence artificielle en médecine.

Tradipraticiens un médicament homologué

Vous pouvez entrer en contact avec un professionnel de santé et prendre rendez-vous ; commercialiser vos produits de santé certifiés. Vous pouvez également bénéficier d’une consultation à distance par un professionnel de santé compétant, qui va vous établir un carnet numérique confidentiel pour un meilleur produit. Global Health and Services (GHS), comme son nom l’indique englobe toutes les branches de la médecine et compte 250 tradi-praticiens.

Nous parlons de la médecine moderne. « Les tradi-praticiens évoluent en rang dispersé. J’ai voulu créer quelque chose qui devrait nous rassembler pour que nous mutualisions nos forces. Bien après, j’ai constaté que nous aidions à changer les habitudes des patients et des médecins : les gens commencent à prendre rendez-vous, et les médecins à les respecter ». Temfack Vopé Ronyl ajoute que les applications comme la sienne facilitent l’accès aux soins de santé et aident à enrayer l’automédication, très largement répandue sur place. Le nombre d’abonnés à Global Health and Services a explosé à moins d’un an. Cette innovation s’inscrit dans le contexte d’un grand bond en avant dans les technologies de santé mobiles. Nous souhaitons avoir des actionnaires pour que l’application soit davantage connue par le grand public. Nous attendons également l’appui du gouvernement. 

Nous allons faire la géolocalisation des médecins de la pharmacopée africaine, une allons élaborer une base de données, une monographie de la pharmacopée africaine. Sur cette plateforme, chaque médecin pourrait dire je connais telle plante. Nous allons lancer le concept : un tradipraticiens un médicament homologué. Nous allons aider les tradipraticiens qui ne maitrisent pas la procédure à la connaître. En Chine par exemple, nous avons des études universitaires qui sont orientés vers la pharmacopée traditionnelle. Nous pouvons également faire la même chose. Mais l’un des obstacles de l’Afrique pour des soins de meilleure qualité reste la grande fracture numérique entre les populations rurale et urbaine, avec une connectivité réduite et une faible alphabétisation numérique dans les zones isolées.

Elvis Serge NSAA

Interview 

Dr. Temfack Vopé Ronyl

« Cette application vise à faciliter les consultations »

Bonjour Monsieur. Vous êtes le Président du conseil d’administration de la startup Global Health and Service consultant en pharmacopée africaine. Est-ce que d’entrée de jeu, vous pouvez nous dire qui est le Dr. Temfack Vopé Ronyl ?

Je suis le Dr. Temfack Vopé Ronyl. Je suis consultant en pharmacopée africaine, secrétaire technique pour la promotion de la médecine traditionnelle et Président du Conseil d’Administration de Global Health and Service, dont j’ai créé l’application. Je suis par ailleurs l’un des acteurs dans la médecine traditionnelle, surtout dans la lutte contre la Covid-19, et d’autres maladies endémiques ; pandémiques et tropicales.  J’ai un médicament, qui est sur la voie d’homologation, qui s’appelle, la Japhacine.

Vous avez mis sur pied une application pour prendre en charge les malades appelée, Global Health and Service. De quoi est-ce qu’il est question ?

 J’ai mis sur pied une application qui s’appelle Global Health and Service. C’est une plateforme qui regroupe tous les médecines en général, les pharmaciens, surtout les tradi-thérapeutes. Cette application vise à faciliter les consultations, non seulement à distance, mais surtout à fédérer ces acteurs de la santé. L’application Global Health and Service va permettre aux millions de malades à travers le monde d’être consulté et pris en charge. Désormais, toute personne peut télécharger l’application Global Health and Service, sur Play store. Quand le patient a déjà téléchargé l’application, il entre dans l’application et introduit ses symptômes. Quand ses symptômes sont introduits, qu’il peut se faire diagnostiquer gratuitement, grâce au programme d’intelligence artificielle incorporé dans l’application. Vous allez rencontrer un personnel de santé compétent et vous allez prendre rendez-vous. 

Quelles sont les différentes branches de la médecine traditionnelle ?

Il est à noter que la médecine traditionnelle en elle-même à plusieurs compartiments. Nous avons la médecine traditionnelle ; la médecine tradi-spirituelle ; la médecine spirituelle, la médecine naturelle ; la médecine ancestrale et la pharmacopée africaine. Si nous avons tous les tradi-praticiens fichiés dans l’application avec leur spécialité, cela va permettre que le patient lambda soit directement focalisé sur ses besoins précis. L’application est une innovation, dans ce sens qu’elle va davantage fédérer, non seulement les acteurs de la pharmacopée traditionnelle, mais aussi les  acteurs de la médecine moderne. Nous voulons dorénavant que les deux  médecines unissent leu force pour prendre en charge les malades.  Dans un contexte marqué par la propagation de la Covid-19, et le respect de la distanciation sociale, édictée par l’Organisation mondiale de la santé (Oms), la consultation à distance évite qu’il ait propagation de la maladie. L’application est une aubaine pour les tradi-praticiens qui ont les produits innovants. Ils vont les rendre visible et commercialiser leurs produits au Cameroun et ailleurs.  En ce qui concerne la commercialisation en ligne, les patients pourront également grâce à cette application passer la commande d’un produit et se faire livrer sur place.

D’où vous vient l’idée de créer cette application ?

L’idée de mettre sur pied cette application date de 2020. C’était à l’occasion de la célébration de la 18ème édition de la journée africaine de la médecine traditionnelle. Pendant son discours de circonstance, le ministre de la Santé publique, le Dr. Manaouda Malachie, a recommandé aux acteurs de la médecine traditionnelle, de s’unir pour parler d’une même voix.  Il avait constaté que les acteurs de la médecine traditionnelle évoluaient en rang dispersé. C’est dans ce contexte là que cette idée de mettre sur pied une application qui rassemble les acteurs de la médecine traditionnelle est née.

Comment fonctionne cette application ?

Cette application est téléchargeable sur Play store. En dehors du volet consultation et fédérateur, cette application a également un volet formation. Je suis un naturopathe the International Institute for Complementary Therapy in Canada. La formation est un domaine où, il faut mettre le point. Grâce à l’application, vous auriez également des conduites de formations agréées, pour ceux-là qui voudraient davantage se former, ou pour ceux qui s’intéressent à la pharmacopée traditionnelle.

Combien de tradi-praticiens ont déjà adhéré à votre projet ? 

Dans le groupe Africa médecine, nous avons un forum où nous sommes plus de 250 médecins de la pharmacopée traditionnelle. Ce nombre n’est pas suffisant pour le nombre de tradi-praticiens qui sont au Cameroun. Nous voulons vulgariser le concept pour que d’autres acteurs qui ne sont pas encore intégrés puissent nous rejoindre.

Propos recueillis par Elvis Serge NSAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + 12 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR