Riposte au Covid-19 – Malachie Manaouda consulte le Conseil Scientifique et les Leaders d’opinions

Au cours d’une concertation avec des experts indépendants, universitaires et Leaders d’opinions ce lundi 12 juillet 2021, suivie d’une seconde rencontre avec le Nitag (Immanization Technical Advisory Groups), les Ordres professionnels et les sociétés savantes, le ministre de la Santé publique cherche à parfaire ce qui a déjà été fait ou va être fait en terme de lutte contre le Covid-19 et de la prévention contre le variant Delta.

Selon les statistiques les plus récentes validées par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie sur le territoire national, le nombre de cas positifs est de 81467 ; le nombre de cas guéris est de 79.825 ; les décès sont de l’ordre de 1.330 ; les cas actifs sont à 312 ; concernant les cas hospitalisés sur l’ensemble du territoire le Cameroun en compte 44 dont 05 sont sous oxygène, soit un taux de guérison de 98% un taux de létalité de 1.6% ; le taux de sévérité est de 0.3% ; et le taux d’occupation de lit est de 1.3%.

Les prochaines étapes de la riposte prévoient pour la période allant du 16 juillet au 16 septembre 2021, de poursuivre les séances de vaccination planifiées pendant la campagne et continuer la recherche des perdues de vue et l’administration de la deuxième dose. ; Pour la période allant du 15 au 20 aout 2021, d’effectuer une micro-planification des Aires de Santé jusqu’au niveau Régional,  en vue du 3ème passage d’intensification et du 25 au 30 septembre 2021, d’organiser le 3ème passage d’intensification contre le Covid-19, avec le vaccin à dose unique Janssen et le vaccin Astra Zeneca, pour la deuxième dose uniquement.

Tout de même, certains points dans la qualité des données sont à améliorer  notamment au niveau de la complétude, la promptitude, du circuit et de la notification ; de la faiblesse dans le tracking et le suivi des contacts ; du système de surveillance de la Covid-19 peu fonctionnel dans certains milieux à risque (éducatif, carcéral, pharmacies, laboratoires, tradipraticiens, centres d’imagerie médicale, structures de santé privées) ; la surveillance de la mortalité due à la Covid-19.

En termes de perspectives l’on retient de manière global qu’une harmonisation des plateformes de testing des voyageurs est attendue ; le renforcement des capacités de prise en charge pré hospitalière dans les 10 régions avec notamment, le circuit des malades à organiser ; le renforcement des capacités des acteurs de la prise en charge hospitalière et PEC psychologique dans les 10 régions ; dans les 10 régions ; une mobilisation du secteur privé et institutionnel public et parapublic et des CTDs pour la vaccination Covid-19 et la mobilisation des partenaires pour le financement du plan de déploiement de la vaccination ; la  poursuite des concertations multisectorielles pour la finalisation du cadre juridique , relatif à la gestion des corps des personnes décédées de Covid-19 ; le renforcement des capacités des Formation sanitaire à la prise en charge des urgences ; la poursuite du processus de mise en place de la régulation médicale dans les régions ; la mise en place d’un système de gestion des données au Centre de Coordination des Opérations d’Urgences de Santé p ; le renforcement du système de gestion des données de laboratoire de la Covid-19 : l’élaboration du Plan de mobilisation des ressources humaines pour la  réponse et enfin, l’encadrement des prochaines échéances sportives (CAN).

Tout au long de ces deux rencontres de nombreuses suggestions en étude, ont été énoncées,  toujours dans le but d’améliorer les différents retenus dans les présentations du résumé des situations faites par la promotion de la santé et le Programme Elargi de Vaccination.

Carole AMBASSA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − douze =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR