Structuration du pôle art culinaire – La convention projetée

Elle se tiendra du 17 au 18 Novembre 2021 à l’initiative de  l’interprofession art culinaire et Métiers de bouche en collaboration avec la coordination Nationale du pôle art culinaire du Ministère des arts et de la culture.

On ne le dira pas assez, santé et alimentation vont de paire. Le processus de structuration engagée par la Coordination Nationale du pôle art culinaire, sous l’encadrement de l’interprofession art culinaire et Métiers de bouche. C’est un nouveau départ dans l’histoire de ce secteur d’activité, ou promotion de la gastronomie, valorisation et transmission du patrimoine se conjuguent le tout pour le bien être. Le musée National recevra donc les délégations des différentes régions. Rappelons que tous  les bureaux régionaux du territoire avaient été installés il y’a quelques mois. Ce sont donc ces responsables qui viendront se prêter à cet exercice avec une feuille des doléances, un état des lieux, des perspectives et propositions. Plusieurs administrations ont été mises à contribution à l’effet de sceller cette convention qui fera l’unanimité. Un évènement placé sous le parrainage du Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle.

C’est donc une synergie à savoir l’interprofession art culinaire et métiers de bouche du Cameroun, L’inter métiers CRESPAC, Le pôle art culinaire et ses collèges qui feront un bloc pour sortir une mouture consensuelle. Le Projet de programme est assez digeste et riche et dévoile plusieurs aspects avec pour objectif de finaliser le processus de la structuration. Les orientations se dérouleront à travers l’état des lieux, partager, discuter, adopter, valider, avec pour thématique la structuration de l’art culinaire et métiers de bouche.

La journée du 17 Novembre 2021 sera consacrée à la cérémonie d’ouverture, Mise en place, Ouverture Solennelle. Viendra le temps des Allocutions ( Présidente de l’interprofession, Coordonnatrice Nationale du pôle art culinaire, discours d’ouverture de la convention par le Ministre de l’emploi et de la formation professionnelle. Dans le fond des travaux, on aura droit à la présentation de l’état des lieux par les différents points focaux : mets, épices fiche de renseignements, puis des thématiques à savoir  opportunités et  contraintes, Perspectives des collèges, Charte des collèges, Chaîne des valeurs (Donner la parole à un producteur, un transporteur, un vendeur brut, un consommateur, un promoteur), Du buffet à la carte, La cuisine Camerounaise vaut quoi et combien.

Passée cette étape, suivra la mise  en place du plan d’action à savoir : Comment l’outil de travail peut t’il révolutionner l’art culinaire et les métiers de bouche?, L’art culinaire et métiers de bouche (pas d’attente, pas de rupture), Collectivités et associations porteurs de la restauration.

Les acteurs se retrouveront ensuite le 18 Novembre 2021 avec sur la table de nombreux autres sujets : Justification de la  disparition de nos mets, Valorisation et fierté de nos mets, avec comme  modérateurs, anthropologues, l’Unesco, OAPI, Cerdotola.

L’on parlera ensuite de l’expérience de la chaîne de valeurs dans le patrimoine culturel avec pour modérateurs les producteurs, vendeurs, transformateurs, consommateurs, Minac, OAPI, Unesco. Le thème l’outil de travail  comme levier de la dynamisation des métiers de bouche s’invitera avec comme  modérateurs, le  Mintoul, et  un Expert. Le cap sera mis ensuite sur les  collectivités, l’artisanat et les associations, porteurs de l’implémentation effective de l’art culinaire et des métiers de bouche sur le terrain avec pour  modérateurs les  Mairie, le  Minefop

Satisfaits des échanges, la cérémonie de clôture en séance plénière prendra corps avec engagement sur l’honneur, Restitution des travaux, Lecture du rapport Général, Adoption et Validation.

Jean-Claude KENDEG  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + 7 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR