Pharmacopée africaine: Quand les populations retournent à la médecine ancestrale

Alors que plusieurs africains sont rivés de plus en plus dans la médecine que les a laissés leurs ancêtres, certains africains aux profits des forces occidentales veulent saboter ce travail remarquable.

Plus besoin de faire des épilogues pour démontrer que la médecine africaine a sa place et son mot pour ce qui est du traitement de certaines maladies dans le monde. Cette médecine considérée comme non-conventionnelle a été sujette de plusieurs débats tant en Afrique que dans le monde. Ce basant initialement et principalement sur les plantes, la médecine africaine est selon les pratiquants saine. Mais vu son état et sa pratique non-conventionnelle, elle a été rejetée par les occidentaux qui lors de la période coloniale à travers les religieux l’on considérée comme diabolique. Aujourd’hui, sans doute ! cette pratique médicale considérée comme diabolique est prise en compte car elle a fait ses preuves qui se veulent incontestable.

La pandémie du Covid-19 a une fois de plus démontré que le noir possède beaucoup de potentiels sur tous les plans. Etant connue au départ comme cette maladie qui allait terrasser les africains, le Covid-19 est jusqu’à présent un grand mal pour les pays occidentaux. Plusieurs autres pays hormis le Cameroun à travers la médecine traditionnelle ont mis sur pied les médicaments qui ont apportés satisfaction à leurs populations. Mais, il faut aussi déplorer le fait que certains africains préfèrent les produits occidentaux que les produits locaux.

Cette pandémie qui a mis le monde entier à genoux sur le plan économique a eu de la peine de se frayer un chemin en Afrique. Les prévisions de l’Organisation Mondiale de la Santé s’est avéré fausse. Selon l’Oms, il était question que l’Afrique entière succombe à cette pandémie étant donné de l’absence de bons plateaux techniques médicaux dans le continent noir. Ces prévisions de ravages étaient plus plausibles en Afrique sub-saharienne. Dès son apparition en Afrique, plusieurs théories de traitement ont vu le jour. Citron, gingembre, potions, décoctions, en fait chacun a son niveau a trouvé un remède au Coronavirus. Les tradi-praticiens, herboristes ne sont pas restés en berne. A Madagascar on se souvient du Covidcare et au Cameroun la formule de Mgr Samuel Kleda. Sans oublier le « Ngul Be Tara » du Dr Peyou Ndi Samba. Ces produits ont reçu toutes les critiques venant des médecins exerçant dans la médecine moderne. Selon eux, les différents produits issus de la pharmacopée traditionnelle n’ont pas effet de traitement à 100%.

Il faut donc le souligner ici que jusqu’à date, aucun de ces produits qui ont été consommés par de nombreux camerounais et de nombreuses personnes dans d’autres pays africains n’ont pas connus des effets secondaires contrairement aux différents vaccins (AstraZeneca, Johnson and Johnson, Sinopharm etc…), ont été sujets de débats sur la scène médiatique dans les pays occidentales où il était question des effets secondaires des vaccins qui pour certains cas ont causés la mort de certaines personnes.

Jean-Claude KENDEG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 12 =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR