Vaccination anti-Covid-19 – Les journalistes à l’école de la communication en situation de crise sanitaire

Au cours d’un briefing des Médias, le coordonnateur du Groupe Régional du Programme Elargi de Vaccination (GTR-PEV) pour le Centre, Dr. Brice Edzoa Essomba, a doté des journalistes des techniques de communication de crise.

Convaincu que la vaccination est aujourd’hui notre seul espoir pour des jours meilleurs, on se retrousse les manches. « Le vaccin n’est pas obligatoire mais nous avons le devoir de vous informer » : bande dessinée de « Vie de Carabin », article de « Quoi dans mon assiette », poste humoristique de « To be or not Toubib ». En prélude au lancement du troisième tour de la campagne de vaccination contre la Covid-19, du 17 au 21 novembre 2021, la Délégation régionale de la Santé publique du Centre a organisé le mercredi 03 novembre 2021, une session de mise à niveau des journalistes sur les techniques appropriées pour accompagner la campagne de vaccination. Cette initiative part du postulat que les acteurs des médias constituent des partenaires clé dans leur mission d’information et de sensibilisation de la population en général, et en particulier en situation de crise sanitaire, afin d’éviter toute désinformation et propagation des rumeurs défavorables aux interventions de la riposte.

Il importe de mentionner que le renforcement des capacités des acteurs des médias devrait leur permettre d’apporter une contribution appropriée et efficace à la réponse globale au Cameroun tout en favorisant une prédisposition de bien informer la population pour l’adoption des pratiques positives. Pour la circonstance, Dr. Brice Edzoa Essomba, coordonnateur du Groupe Régional du Programme Elargi de Vaccination (GTR-PEV), au nom du ministre de la Santé publique, a invité les bénéficiaires à une communication en phase avec la responsabilité sociale qui incombe à tout journaliste. Il les a également exhortés à intégrer pleinement les nouvelles mesures prises par le gouvernement. « L’État seul ne peut pas réussir le combat contre cette maladie et donc chacun doit jouer sa partition. Avec cette formation, vous serez mieux outillés pour une bonne communication ». Il est attendu des journalistes présents, une contribution appropriée à la réponse globale contre la Covid-19 au Cameroun.

D’où cet appel du pied du Dr. Brice Edzoa Essomba, qui a invité les acteurs des médias à intégrer la notion de service public dans la pratique de leur métier, notamment en cette période de crise sanitaire à portée internationale et à laquelle la Cameroun ne fait pas exception. « Le travail de ces partenaires qui ont organisé cette rencontre, c’est en fait notre travail. Si vous intégrez ça dans votre analyse, dans vos objectifs, vous comprendrez que vous devez vous mettre au service de cette nation. Ne mettez pas de barrières, allez dans le sens du service public », indique un journaliste.

Cyrille Chatelain Ewolo, chef de chaine d’une radio urbaine à Yaoundé (Dunamis FM), fonde déjà l’espoir que ces acteurs des médias seront à la hauteur des attentes, à travers une communication régulière sur les ondes durant la campagne, chaque jour sur la fréquence 98 FM. « Les actions que nous aurons à mener avec les partenaires lors de la campagne de vaccination, nous toucherons nous aussi puisque nous ne vivons pas en vase clos. Ce que nous faisons ce matin, c’est donc d’abord pour nous-mêmes. Nous l’avons déjà fait par le passé, mais il faut redoubler d’ardeur. Je vous invite à y participer de façon active ».

Elvis Serge NSAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + onze =

ECHOS SANTE

GRATUIT
VOIR